Partager


C’est aujourd’hui que s’est ouvert le forum ministériel mondial sur la recherche pour la santé. En prélude à cette rencontre, une journée d’information de la presse a été organisée dimanche 16 novembre 2008 au Centre Internationale de Conférences de Bamako.

Une occasion pour les organisateurs d’édifier les hommes de médias sur le contenu du forum qui a pour but de générer des recommandations et des engagements spécifiques, dont le point culminant est un plan d’action destiné à renforcer la recherche pour la santé, le développement et l’équité.

Cette journée d’information a regroupé les hommes de médias des huit régions et du District plus Of Course Medias représenté par Lynne Smit et son équipe et Média 21 représenté par Fabrice Boule et son équipe.


Une perspective du sud

Au cours de cette journée, les hommes de médias ont pris connaissance de l’historique du forum (perspectives globales de la recherche pour la santé), l’état de la recherche au Mali. Ainsi, le représentant du conseil de la Recherche en Santé pour le Développement (COHRED) M. J Michael Devein a souligné que leur unique contribution dans la conférence de Bamako est de mettre l’accent sur les besoins des pays à faible et revenus et d’amener une “perspective du sud” renforcée dans le débat mondial sur les besoins en matière de recherche pour la santé et de maladies négligées des pays en développement. Il s’agit de soutenir les pays à developper des priorités dans la recherche pour la santé et à se doter de systèmes de santé performants.

Pr. Ogobara Doumbo

Quant au directeur du MRTC, un centre de recherche sur le paludisme de la faculté de médecine et d’Odontostomatologie, Pr. Ogobara Doumbo, il a parlé de l’état de la recherche au Mali, avant de souligner les raisons du choix de notre pays. Selon lui, le Mali bénéficie de la volonté politique des autorités et de l’engagement des chercheurs dans la résolution des problèmes de santé.

Il a ajouté que sur le plan de la recherche en santé dans la région africaine, le Mali fait partie des pionniers en matière de recherche et dispose de plusieurs structures qui sont impliquées dans la recherche en santé dans un partenariat national et international. A cet effet, il a rappelé les importants résultats obtenus par le MRTC dans la recherche sur le paludisme.

Pour lui, ce forum sera une opportunité de plaidoyer pour renforcer la recherche pour la santé. Par ailleurs, Ania Grobicki a fait une présentation du programme du forum qui va durer 3 jours : les 17, 18 et 19 novembre 2008.


Les activités au programme

Après la cérémonie d’ouverture présidée par le président de la République M. Amadou Toumani Touré, une plénière d’ouverture est tenue sur les défis en matière de santé (l’importance de la recherche. Aussi, le premier jour sera consacré à des sessions parallèles sur entre autres thèmes : changement climatique et santé nourriture pour la santé, pandémies et maladies infectieuses, stratégies de collaboration pour atteindre les objectifs du Millénaire 4 et 5, la résistance aux médicaments, recherche sur la sécurité des patients.

Le deuxième jour sera consacré aux systèmes de recherche et d’innovation pour une meilleure santé. En plus, des sessions parallèles seront organisées sur des thèmes comme : l’éthique, justice sociale (gagner la confiance du public), suivi et évaluation pour les besoins de la recherche, l’engagement de la société civile, système d’information de santé code de conduite sur le partage des données, transparence dans les essais cliniques.

Le dernier jour sera consacré à des plénières sur leaders en matière de recherche : relever le défi ; sortir du sectoriel : le changement de paradigme vers la recherche pour la santé. Mais surtout l’élaboration d’un plan d’action et d’un communiqué.

La journée d’information de la presse a pris fin par une conférence de presse au cours de laquelle, les experts ont donné des réponses claires à toutes les questions des hommes de médias.


Dado CAMARA

17 Novembre 2008