Partager


Du 17 au 20 Novembre 2008 se tiendra le Forum ministériel mondial sur la recherche pour la santé, au Centre International de Conférences de Bamako (CICB).

Cet évènement enregistrera la présence -entre autres- de… 300 ministres de la Santé, du Développement Social, des Sciences et Technologies, ainsi que des scientifiques, des universitaires, des représentants de la société civile et du secteur privé, des instituts nationaux de recherche en santé et des fondations philanthropiques.

Entre autres objectifs, ce Forum vise la cohérence et la coordination, aux niveaux national et mondial, entre les nombreux acteurs impliqués dans la recherche et l’innovation pour la santé. Il compte renforcer la capacité d’action des gouvernements nationaux à developper une recherche sur la santé qui soit systématique et prioritaire, tout en faisant intégralement partie des systèmes de recherche plus généraux.

Pour le prochain Forum, il s’agira également de faciliter et renforcer les capacités nationales en matière de connaissances, de gouvernance en recherche et d’élaboration de politiques fondées sur des données fiables, et de promouvoir la confiance du public dans la recherche pour la santé.

Il s’agira enfin de soutenir la participation d’organisations de la société, dans l’établissement du programme mondial de la recherche ; d’élaborer des indicateurs et des méthodes communes pour encadrer les initiatives mondiales et les partenaires dans la recherche pour la santé ; de mesurer leur impact et renforcer les responsabilités.

Le thème dudit Forum sur la recherche pour la santé réflétera la nécessité de lier plus étroitement la recherche en santé avec les développements actuels dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation, avec les communautés de recherche en développements économique et social, de l’eau et de l’agriculture, tout comme ceux de la recherche sur les déterminants sociaux et environnementaux de la santé.

Ce Forum passera également en revue les progrès réalisés depuis 20 ans et, en particulier, les engagements pris lors des conférences précédentes. Ensuite, il mettra l’accent sur les défis actuels, et plus largement, remplacera la recherche pour la santé dans le contexte de la recherche pour le développement.

Aussi, l’ampleur du thème “Recherche pour la santé“ se réflétera sur la rencontre. Car le Forum débattra, entre autres, de la santé, des sciences et technologies, de l’enseignement, de l’alimentation, de l’eau, de l’agriculture, des sciences sociales, et de la recherche sur l’action communautaire.

Une attention particulière sera consacrée à la recherche dans le contexte africain. Et cet élan doit engager tous les pays et les partenaires de toutes les régions. Il sera question des recommandations et des engagements spécifiques, dont le point culminant est un plan d’action destiné à renforcer la recherche pour la santé, le développement et l’équité.


Pourquoi “Bamako 2008”?

Rappelons que depuis 1990, il a été reconnu qu’au niveau mondial, une bien trop faible part de la recherche en santé concernait les maladies négligées et la santé des personnes pauvres dans les pays en développement. En 2000, la première Conférence mondiale sur la recherche en santé pour le développement était organisée à Bangkok, en thaïlande, afin de passer en revue les changements qui ont eu lieu durant les années 1990.

En 2004, le Sommet ministériel sur la recherche en santé a eu lieu à Mexico, conjointement avec le Forum mondial sur la recherche en santé, au cours duquel les ministres de la Santé présents ont fait une déclaration appelant les gouvernements à s’engager davantage dans le financement de la recherche nécessaire pour assurer des systèmes de santé dynamiques pour réduire les iniquités et injustices sociales.

Avec l’offre du gouvernement malien d’acceuillir ce Forum, un partenariat unique verra le jour entre les six co-organisateurs de “Bamako 2008“ qui a pour but de conduire à de nouvelles perspectives pour la recherche et l’innovation pour la santé.

Mariétou KONATE

12 Août 2008