Partager

Le ministre des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique, Amadou Touré a, officiellement lancé, hier lundi 26 novembre, les travaux du Forum international de la Fondation Volkswagen sur « les savoirs de demain, projets de recherche coopératifs en Afrique Subsaharienne« . C’était à l’hôtel Salam de Bamako.

Bamako est devenu depuis, hier lundi 26 novembre, la capitale des chercheurs de haut niveau venus d’Afrique et d’Europe. Ils sont là, dans le cadre du forum international de la Fondation Volkswagen dont les travaux se déroulent du 26 au 28 novembre à l’hôtel Salam. Le thème est « les savoirs de demain et les projets de recherche coopératifs en Afrique Sub-saharienne« .

C’est le ministre des Enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique, Amadou Touré, qui a présidé l’ouverture des travaux. Il était entouré, pour la circonstance, du Secrétaire général de la Fondation Volkswagen, Dr Wilhelm Krull, de l’Ambassadeur d’Allemagne au Mali, Reinhard Schwarzer et Pr Mamadou Diawara de Point Sud.

Dr Reinhard Schwarzer s’est dit dans son intervention fier de pourvoir assister à l’ouverture de cette première rencontre de la Fondation Volkswagen en Afrique Subsaharienne. La tenue de cette rencontre à Bamako signifie pour lui une révérence pour le rôle constructif que le Mali joue en faveur de l’intégration africaine à tous les niveaux.

Il a, ensuite, salué l’initiative de la Fondation Volkswagen pour avoir décidé de soutenir les réseaux des chercheurs en Afrique à travers une approche intégrative et interdisciplinaire, permettant le renforcement des réseaux académiques en Afrique au-delà des frontières linguistiques.

Le ministre Amadou Touré a salué, pour sa part, « l’initiative de la Fondation Volkswagen pour avoir mobilisé plusieurs équipes de recherche autour des thématiques aussi importantes que la dynamique politique, économique et sociale en Afrique Sub-saharienne« .

Les trois jours des travaux permettront aux participants d’approfondir leurs connaissances sur l’initiative « projets de recherche coopératifs avec l’Afrique Sub-saharienne » de la Fondation Volkswagen. Plusieurs thèmes seront débattus au cours des conférences.

Il s’agit : « des maladies transmissibles en Afrique« , « la dynamique politique, économique et sociale en Afrique sub-saharienne« , « la violence, son impact, stratégie à adopter et la consolidation de la paix« .

Autres questions à débattre : les stratégies locales de gestion de conflit en Guinée Bissau, la méningite en Afrique sub-saharienne, la réconciliation et le conflit social dû à la violence de grande envergure en Afrique du Sud, les modèles de voyage dans la gestion de conflit, la caractérisation moléculaire et l’estimation de la santé publique due aux virus de la fièvre.

Le ministre Amadou Touré estime que « la Fondation Volkswagen s’intègre dans la coopération germano-africaine, car elle met l’accent sur le développement, le renforcement et l’extension des réseaux académiques« . Cette coopération, dira-t-il, offre aux jeunes chercheurs africains l’opportunité d’améliorer leurs qualifications académiques.

« Au regard des thèmes retenus pour cette réunion, le Gouvernement du Mali attachera une importance particulière aux conclusions des travaux. Je nourris l’espoir qu’ils seront l’occasion de créer des réseaux efficaces de recherche partagée non seulement entre pays africains mais également entre l’Afrique et le reste du monde » a conclu le ministre Amadou Touré.

Alou B HAIDARA

27 novembre 2007.