Partager

La cinquième édition du forum des peuples se déroulera en deux axes. Le premier sera essentiellement consacré à l’évaluation des différentes éditions de Siby à Fana.

Le deuxième portera sur l’état des lieux et la création des synergies sur les thématiques déjà analysées pendant les précédents forums.

Ce sont : l’endettement, les initiatives d’allégement de la dette, les services sociaux de base (eau, électricité, santé, éducation…) et les droits humains, les accords de partenariat économique UE/ACP, l’immigration, la souveraineté alimentaire, les conflits sociaux, la paix et le développement.

Selon Mme Barry Aminata Touré, présidente de la CAD-Mali, le forum des peuples, dans son essence, est un espace populaire d’éducation, d’échanges, de communication, d’information, des actions citoyennes et de construction des alternatives à la mondialisation néoliberale.

La première édition organisée à Siby en 2002 a mobilisé 400 participants. La 4è édition organisée à Fana en 2005 a mobilisé 1500 participants du Mali, mais également des pays de la sous-région et du reste du monde.

Mme Barry estime que cette réussite s’explique par la richesse des débats, la pertinence et la diversité des thèmes et des conférenciers mais également par la liberté d’expression qui règne dans cet espace de rencontre.

Malgré le succès, l’initiatrice principale pense que le moment est arrivé pour faire le bilan du chemin parcouru. « Après quatre éditions, les acteurs sociaux s’interrogent sur le processus de développement de leurs initiatives et ses impacts », a-t-elle indiqué.

Avant d’ajouter que le forum doit se développer pour répondre aux nombreuses sollicitations des participants.

Pour cela, elle dira que l’édition de Gao va mesurer l’impact, l’efficience et l’efficacité de la réalisation des différentes éditions du forum sur le comportement et la mentalité des populations des sites du forum.

Selon elle, à Gao, les participants vont analyser l’évolution du contenu des débats, la pertinence des thématiques abordées, l’approche, le processus organisationnel et les stratégies d’intervention du forum des peuples. « Nous allons aussi y faire le diagnostic, évaluer les forces et les faiblesses du forum des peuples« , a-t-elle déclaré.

Avant d’indiquer que les participants seront conviés à émettre des propositions pertinentes pour la consolidations des acquis afin d’en faire un cadre pérein de mobilisation citoyenne et de plaidoyer des mouvements sociaux d’Afrique et d’autres pays du Sud.

Assane Koné

26 juin 2006.