Partager

La Conférence ministérielle de la Communauté des démocraties qui se tient à Bamako est un forum intergouvernemental de plus de 120 pays dédié à la promotion et au renforcement de la démocratie dans le monde.

Mais en dépit des importants progrès réalisés dans le cadre de la promotion et de la sauvegarde des valeurs démocratiques dans les différents pays du monde, la démocratie continue de faire face à des défis et menaces.

Parmi les pires formes des menaces contre la démocratie, il y a les changements anticonstitutionnels de gouvernement, la gestion conflictuelle des processus électoraux et les violations massives des droits de l’homme. A ces problèmes s’ajoutent la pauvreté, les crises et conflits, les pandémies, le terrorisme,etc.

De tous ces défis qui font peur à la communauté des démocraties, la conférence de Bamako estime que le terrorisme constitue une des menaces les plus sérieuses aux fondements mêmes de la démocratie. C’est pourquoi la partie malienne pense « que la Communauté des Démocraties se doit de participer pleinement à la lutte contre ce fléau du XXIème siècle en renforçant la coopération entre les États et en établissant un consensus sur les éléments de cette lutte qui doit être menée dans le respect rigoureux du droit international et des droits de l’homme ».

Par ailleurs, la communauté des démocraties reconnaît qu’il est tout aussi vrai que la démocratie est menacée par la persistance et l’aggravation de la pauvreté. Une préoccupation qui est au cœur de la rencontre de Bamako. Les situations endémiques de faim et de maladies dans lesquelles vivent malheureusement environ un milliard de personnes dans le monde inquiètent fortement. Ainsi, les Maliens appellent la communauté à combattre ces fléaux.

« Le Mali, comme les autres pays membres de ce forum, reste convaincu que le développement et la démocratie sont intimement liés. A cet égard, la présidence malienne de la Communauté des Démocratie sera axée sur la problématique Démocratie, Développement et Lutte contre la pauvreté comme thème central de la 4ème Conférence Ministérielle », a laissé entendre la partie malienne lors de la réunion des Hauts fonctionnaires de la communauté.

La Communauté des Démocraties a été formée en 2000 par une coalition de pays démocratiques, dont l’objectif stratégique est de renforcer les institutions et valeurs démocratiques aux niveaux national, régional et global. Depuis 2000, elle se réunit tous les deux ans pour faire l’état des lieux de la démocratie dans le monde et renouveler l’engagement de ses membres à promouvoir la démocratie à travers le monde.

La Conférence Ministérielle de la Communauté des Démocraties a été déjà abritée par la Pologne en 2000, la Corée du Sud en 2002 et le Chili en 2005.
Et depuis avril 2005, le Mali préside cet important forum intergouvernemental dont la Quatrième Conférence Ministérielle se tient actuellement à Bamako( du 14 au 17 novembre 2007).

Le Mali a élaboré une feuille de route et un plan d’action visant à poursuivre et intensifier la mise en oeuvre du plan d’action de Séoul et concrétiser l’Engagement de Santiago.Il veut aussi promouvoir la lutte contre la pauvreté en tant que défi à la démocratie ; renforcer le rôle des organisations régionales dans la promotion des objectifs de la Communauté des Démocraties et intensifier la contribution des ONG et de la société civile à la réalisation des objectifs de la Communauté.

Soumaila T. Diarra.

15 novembre 2007.