Partager

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique, ADEA, a mis en place des pôles d’excellence. Ces pôles d’excellence sont des cadres d’échange et de partage d’expériences pour les pays membres, dans les domaines de la formation. Ainsi, il en existe dans le domaine de l’alphabétisation, du développement de la petite enfance, de l’alphabétisation…

Le dernier né est le « pôle qualité interpays dans le domaine du développement des compétences techniques et professionnelles ». Ce pôle tient depuis le lundi, 19 juillet, sa première rencontre à Abidjan. A cette rencontre, prennent part 24 pays africains, francophones, anglophones et lusophones, pour, « créer au niveau continental, un espace inédit de partage d’expériences, de réflexion et d’analyse du développement des compétences techniques et professionnelles entre des pays qui n’ont pas eu, jusqu’à présent, la possibilité de se rencontrer et de travailler en commun », selon les mots du ministre ivoirien de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Gilbert Bleu-Laine.

Pour Ahlin Byll-Cataria, secrétaire exécutif de l’ADEA, « si l’Afrique suscite de plus en plus de l’intérêt, ceci est tempéré par le manque de compétences adaptées aux besoins », d’où, selon lui, l’importance de la thématique de la conférence d’Abidjan.

Déjà, les 26 et 28 avril dernier, à Bamako, les pays membres de l’ADEA avaient réuni les pays de l’Uémoa pour réfléchir sur ce qui aboutit à la rencontre d’Abidjan.

Les participants débattront donc de domaines comme l’approche de la formation par le développement des branches professionnelles ; l’harmonisation des curricula de formation ; la mise en place de centres régionaux d’excellence ; la mise en place d’un cadre régional de certification et de qualification ; le développement de la mobilité et de l’insertion des populations actives au niveau sous-régional régional et continental.

La délégation malienne est conduite par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Iba N’Diaye. Il présentera aujourd’hui l’expérience malienne de promotion de politiques et pratiques innovantes de développement des compétences techniques et professionnelles.

Alexis Kalambry

(envoyé spécial à Abidjan)

20 Juillet 2010.