Partager

Le gouvernement du Japon vient de mettre à la disposition du Mali près de 4 milliards de FCFA pour financer la construction et l’équipement du 14ème Institut de formation des maîtres (IFM). L’accord de don a été signé, vendredi dernier, par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Moctar Ouane et l’Ambassadeur du Japon au Mali, Mme Yukiko Nakagawa, en présence du ministre de l’éducation de base, de l’alphabétisation et des langues nationales, Mme Sidibé Aminata Diallo.

L’accord de don qui vient d’être signé pour un montant de 3 915 000 000 FCFA est mis à la disposition du gouvernement du Mali pour financer la construction d’un Institut de formation des maîtres à Kati.

L’établissement comportera 12 salles de classes et accueillera 600 étudiants. Le futur IFM de Kati constitue un des 15 nouveaux instituts de formation des maîtres des premier et second cycles prévus dans le cadre du Programme décennal de développement de l’éducation (Prodec).

Pour le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Moctar Ouane, l’appui du Japon dans ce secteur vient corroborer l’engagement du Japon auprès du gouvernement du Mali dans ses efforts en faveur de l’école.

« En effet, à ce jour, le Japon aura contribué pour 325 milliards de FCFA à la construction de 1 158 salles de classes à travers le Mali, et ce, entre 1996 et 2009. Nous devons poursuivre et amplifier notre coopération dans ce secteur afin de permettre au Mali d’atteindre l’objectif d’universalisation dans la scolarisation des enfants.… », précise le ministre Ouane.

Qui souligne aussi que le Japon et le Mali entretiennent, année après année, une coopération pertinente, dynamique et diversifiée par la mise en œuvre de nombreux programmes relatifs, notamment, aux dons hors projet, à l’aide alimentaire, à l’aide non remboursable en faveur des agriculteurs défavorisés ou encore de projets de développement dans les domaines de la santé, de l’hydraulique et de l’agriculture.

Moctar Ouane a salué, dans le cadre de la coopération japonaise, la réalisation des projets d’approvisionnement en eau potable dans les régions de Kayes, Ségou et Mopti, ainsi que la construction de centres de santé communautaires (CSCOM) ou encore l’aménagement de petits barrages et de bas-fonds à travers le Mali. Le ministre s’est également réjoui de la remise au gouvernement du Mali, le 12 mars 2009, de près de 6000 tonnes de riz pour atténuer les effets conjugués des crises alimentaire et financière sur le Mali.

Par ailleurs, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale a indiqué que le Mali attend avec intérêt les conclusions de la réunion ministérielle de suivi de la Ticad IV, tenue à Gaberone les 21 et 22 mars 2009.

L’Ambassadeur du Japon, Mme Yukiko Nakagawa, dira que cet accord de don est une réponse à l’initiative du gouvernement du Mali de créer 15 nouveaux Instituts de formation de maîtres afin de résoudre le problème de pénurie d’enseignants. « Le Japon a octroyé le présent projet de construction et équipement d’un Institut de formation de maître à Kati, dans le cadre de la coopération économique non remboursable du Japon en faveur du Mali, pour le développement des communautés… », a affirmé Mme Nakagawa.

I. Maïga

23 Mars 2009