Partager

La junte au pouvoir en Mauritanie depuis le coup d’Etat militaire du 6 août a publié dans la nuit de dimanche à lundi un communiqué annonçant la formation d’un gouvernement de 22 ministres, sous la direction de Moulaye Ould Mohamed Laghdaf. La majorité des ministres appartiennent à la mouvance qui soutient le coup d’Etat, qu’ils soient affiliés à des partis politiques ou indépendants. Au moins trois nouveaux ministres sont membres du Rassemblement des Forces démocratiques, second parti à l’Assemblée nationale, présidé par Ahmed Ould Daddah, chef de l’opposition au régime du président Abdallahi. Aussitôt après cette annonce, le RFD a publié un communiqué pour considérer ces trois ministres comme « automatiquement démissionnaires » du parti. Le chef de la junte avait nommé le 14 août « par décret » au poste de Premier ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, ambassadeur de Mauritanie à Bruxelles.