Partager


Selon des sources proches de Koulouba, vingt-trois ministres parmi les vingt-sept que constituent l’équipe gouvernementale du Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga préparent leurs valises en même temps que leur chef.

A les en croire, le Chef de l’Etat Amadou Toumani Touré ne compte reconduire que quatre membres de l’actuel Gouvernement, avec la décision de procéder à la nomination d’un nouveau Premier ministre, dans les prochains jours. Les mêmes sources indiquent que sur les quatre ministres que le Chef de l’Etat souhaite reconduire, deux appartiendraient à des partis politiques distincts.
Quant aux deux autres, ils auraient été choisis par le Chef de l’Etat en fonction de leur fidélité et leur implication permanente en vue de rendre son bilan positif.

Qui sont ces personnalités auxquelles tiendrait ATT?

A ce propos, les noms de ministres qui appartiendraient au cercle des amis du Président de la République sont les plus cités.

Il s’agit de Abou-Bakar Traoré de l’Economie et des Finances, de Abdoulaye Koïta de l’Equipement et des Transports, de Modibo Sylla de l’Habitat et de l’Urbanisme, de Mamadou Clazié Cissouma de la Défense et des Anciens Combattants, de Fanta Sylla de la Justice, de Mme Bah Awa Kéïta de l’Emploi et de la Formation professionnelle et de Aminata Soumaré du Domaine de l’Etat et des Affaires foncières.

Entre les partis politiques regroupés au sein de l’ADP, ATT aurait décidé de répartir 16 portefeuilles ministériels. Dans ce partage, l’Adéma Pasj et l’URD se tailleraient la part du lion en raison de leur poids politique et leur représentativité dans la nouvelle Assemblée nationale où les deux formations politiques rassemblent à elles seules plus de quatre- vingt députés.

L’Adéma PASJ, indique-t-on, aura trois ministères sous son contrôle dans le nouveau Gouvernement. Quant à l’URD, elle sera représentée par deux ministres au sein de la nouvelle équipe dirigeante, contrairement à tout ce qui est en train d’être rapporté.

Il faut rappeler que le parti majoritaire est jusqu’ici représenté par deux membres au sein de l’équipe gouvernementale : Seydou Traoré de l’Agriculture, et Marimantia Diarra du Plan et de l’Aménagement du territoire.
L’URD lui est représenté par son unique ministre de l’Elevage et de la pêche, M. Oumar Ibrahim Touré.


Seront- ils reconduits par leurs partis respectifs?

D’autres sources répondent à cette interrogation en affirmant que le parti de la “poignée de mains” s’est décidé à laisser son ministre continuer, au nom du parti, son travail d’accompagnement du Président de la République. Mais à ses côtés, il y aura, précisent les mêmes sources, le 1er vice-président du parti, Me Abdoul Wahab Berthé . Ce dernier, serait pressenti pour occuper le département de la justice, en succession à Me Fanta Sylla.

Du côté du parti de l’Abeille, nos sources annoncent que tous ses deux ministres vont partir, et que le parti a préféré, cette fois- ci, donner d’autres noms.
Aussi, le nom du Pr Tiémoko Sangaré y serait fréquemment cité pour occuper le portefeuille de l’Education nationale. Mais la plus grosse surprise que réserve le Président ATT résiderait dans le choix d’une autre personnalité à la tête du département des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, en remplacement de Moctar Ouane.

Le parti SADI du député Oumar Mariko serait aussi appelé à participer à la gestion des affaires dans la nouvelle équipe attendue. A ce niveau, on parle d’un statu quo, car le Président dudit parti, Cheick Oumar Cissoko, sera maintenu à la tête de son département de la Culture.

S’agissant du CNID et du MPR, il n’y aura pas de grand changement, car ces partis bénéficieront chacun d’un ministère, comme dans l’équipe de “Pinochet”. La perche serait aussi tendue au FDR où, dit-on, les responsables mèneraient actuellement la réflexion sur l’opportunité de leur participation dans la future équipe gouvernementale.

Laya DIARRA

17 septembre 2007.