Partager

Dans le cadre du renforcement des relations de coopération entre nos deux pays, la république populaire de la Chine vient, de nouveau, d’octroyer,une bourse de formation à 32 Maliens. Aussi, en prélude au départ des bénéficiaires, l’Ambassadeur de Chine a organisé, ce vendredi 22 Août 2008, une cérémonie de félicitation, en présence du Chargé de presse de l’ambassade.

Avant cette promotion, il faut rappeler que le nombre total des boursiers maliens de la chine a déjà dépassé 500. Les anciens étudiants qui ont été formés dans ce cadre travaillent en tant qu’administrateurs, agronomes, diplomates, docteurs, ingénieurs-interprètes, etc. Ils contribuent non seulement au développement économique et social du Mali, mais aussi à la coopération sino-malienne, sur les plans politique, économique, culturel, éducationnel, hygiénique…

Par la voix de M. Abdoulaye Kané, les nouveaux boursiers ont réaffirmé leur dévouement à poursuivre leurs études en faveur du renforcement du lien partenariat qui existe entre les deux Etats.

Ce fut l’occasion, pour le représentant des anciens étudiants et stagiaires en Chine, M. Alhabib Alassane Touré, de témoigner l’intérêt que les autorités chinoises accordent au Mali, concernant l’éducation, la culture, la recherche, la promotion de la coopération… En conclusion, il a surtout encouragé la promotion cadette à honorer le Mali, tout en respectant les règles et normes du pays hôte.

Quant au Chargé de mission du ministère des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Mamadi Tounkara, il a surtout recommandé aux nouveaux partants de bien s’armer pour mieux acquérir de nouvelles connaissances, afin d’être plus utiles au développement de leur pays, à leur retour.

Selon l’Ambassadeur de la république populaire de Chine, M. Zhang Guoqing, les peuples maliens et chinois gardent une amitié traditionnelle et profonde. “Depuis l’établissement des relations diplomatiques il y a 48 ans, nos deux pays bénéficient toujours d’une relation saine qui se développe dans tous les domaines, parmi lesquels l’éducation occupe une place bien importante“, a-t-il déclaré.

Il a également souligné que le gouvernement chinois a fait et continue de faire beaucoup d’efforts dans la formation de nouveaux cadres, à travers des échanges dans l’enseignement supérieur. Aussi, depuis 1965, le gouvernement chinois a-t-il commencé à recruter des étudiants maliens bénéficiaires d’une bourse inter-gouvernementale.

Parmi les 32 boursiers retenus, on note 14 pour le Doctorat et 7 pour le Master. Leurs spécialités couvrent les sciences, l’économie, le management, le marketing, la physique, la chimie, le droit, la géologie, l’informatique, l’architecture et les relations internationales.

Bakoroba COULIBALY

25 Aout 2008