Partager

L’Institut des sciences politiques, des relations internationales et de la communication (ISPRIC), avec l’appui du FAFPA, a organisé, du lundi 1er au mardi 2 juillet 2013, un atelier de formation des formateurs aux pratiques pédagogiques, destiné à ses enseignants. La cérémonie d’ouverture était présidée par le représentant du FAFPA, Bakary Sangaré.

Le Directeur général de l’ISPRIC, Mamadou Gakou, dans son allocution, a déclaré que la vision de son Institut était de trouver les solutions adéquates pour améliorer la transmission du savoir. Il a tenu à remercier le FAFPA pour son appui au profit des enseignants, avant d’exhorter ces derniers à plus d’ardeur, de professionnalisme et d’amour du partage. Il a, enfin, remercié le formateur, le Pr Amadou Camara, pour le sacrifice de son temps.

Le représentant des participants, Alassane Sidolo, a exprimé sa gratitude aussi bien que celle de ses collègues à l’endroit du Directeur général de l’Institut et du FAFPA. Il a aussi fait remarquer que, sur la cinquantaine d’enseignants que compte l’ISPRIC, seuls trente prennent part à la formation. Aussi a-t-il souhaité que le FAFPA fasse bénéficier la vingtaine d’enseignants restants de cette même formation.

Le représentant du FAFPA, Bakary Sangaré, a indiqué que la présente formation était différente des autres puisqu’il s’agissait d’une formation de formateurs. Il s’est ensuite félicité de l’initiative de cette deuxième formation à l’ISPRIC, avant de souligner que c’est le résultat de la 1ère session qui avait incité le FAFPA à rééditer l’expérience.

Pour conclure, Bakary Sangaré dira que la réussite des étudiants dépend largement de la formation dans l’art d’enseigner. Il a donc demandé aux participants de bien se former et de prendre la formation au sérieux. Il a enfin promis de revoir avec le formateur le cas de ceux qui n’ont pas eu la chance de prendre part à cette session.

Pierre Fo’o Medjo

04 Juillet 2013