Partager

Suite au contentieux né de la dernière Assemblée générale de la Fémafoot des 11 et 12 novembre dernier, la FIFA avait intimé l’ordre de lui faire parvenir le procès-verbal accompagné des commentaires de la Fémafoot sur le déroulement des travaux. A ce jour, le président Hammadoun Kolado Cissé et son staff n’ont pas daigné s’exécuter. Que pourraient alors cacher la Fémafoot et son président ?

L’instance suprême du football international, la FIFA, suite à une saisine par des tierces personnes, après de graves violations de textes survenues lors de l’Assemblée Générale des 11 et 12 novembre 2011, a donné des instructions fermes au bureau dirigé par Hammadoun Kolado Cissé de lui faire parvenir le PV de ladite AG, ainsi que leurs commentaires sur les allégations. La FIFA, qui attend toujours ledit PV, ne semble pas être prise au sérieux par la Fémafoot ; Du moins, c’est ce que l’on peut dire au vu de l’attitude du bureau de Hammadoun Kolado Cissé.

Le président cacherait bien des choses ou encore manquerait-il cruellement d’arguments pour expliquer les nombreuses violations intervenues lors de l’AG des 11 et 12 novembre ? En tout cas, ce retard expliquerait un manque de respect vis-à-vis de l’instance suprême du football mondial qui pourrait entraîner des sanctions disciplinaires aux conséquences malheureuses pour notre football.

Dos au mur, la Fémafoot n’a plus le choix. Elle est tenue d’envoyer le PV ainsi que ses commentaires sur les faits pour expliquer les choses telles qu’elles se sont passées. Une sorte de demande d’explication car la FIFA détient déjà des éléments matériels sur les violations intervenues lors desdits travaux. Mais comme le président de la Fémafoot, Hammadoun Kolado Cissé, a dit à qui veut l’entendre qu’il est l’ami de la FIFA, il peut donc tout se permettre.
Les violations des textes avaient trait au litige émanant de l’élection des bureaux des Ligues de Bamako et de Kayes, ainsi que le déroulement des travaux de l’Assemblée Générale et la révocation de certains membres du Comité exécutif de la Fémafoot. La performance des Aigles à la dernière CAN ne doit pas faire oublier que ça chauffe au siège de la Fémafoot !

Mamadou DIALLO «Mass»

Le Prétoire du 23 février 2012