Partager

Deux mois après les manifestations, parfois violentes, qui ont secoué le Brésil pendant la Coupe des Confédérations, la Fifa lance, ce mardi 20 août à 10 heures temps universel, (midi heure française) la vente de trois millions de billets de la Coupe du monde 2014. Une compétition qui se déroulera du 12 juin au 13 juillet 2014 dans douze villes brésiliennes.

Pour la première phase, qui s’étendra jusqu’au 10 octobre, les acheteurs devront se connecter sur le site de la FIFA, s’inscrire, et passer une commande en indiquant les matches souhaités, les places requises (en indiquant nominalement les bénéficiaires) et la catégorie des billets. Puis, il faudra entrer les informations de la carte de paiement et valider la commande. Dans une conférence de presse, lundi 19 août à Sao Paulo, Thierry Weil, directeur de marketing de la Fifa, a demandé au public de ne pas se précipiter : « A partir du 20 août, nous ne faisons que recueillir les demandes.

Ce processus s’étendra pendant un mois et demi et aucune priorité ne sera accordée à ceux qui s’inscriront avant les autres. Puis, c’est un tirage au sort aléatoire, une loterie, qui désignera les chanceux qui obtiendront satisfaction. » Pour ceux qui rateront cette première phase d’achat de billets, deux autres sont prévues : du 5 au 28 novembre, selon le principe du premier arrivé, premier servi. Puis, après le tirage au sort du 6 décembre, la troisième phase démarrera le 8 décembre jusqu’au 30 janvier 2014, avec tirage au sort aléatoire, et, dans un deuxième temps, du 26 février au 1er avril 2014, à nouveau selon le principe du premier arrivé, premier servi. Enfin, s’il reste des billets, une vente de dernière minute sera organisée à partir du 15 avril.

Trois catégories de prix ont été créées pour le public. Pour un match de poules, les prix vont de 90 à 175 dollars. Et pour la finale du 13 juillet, au Maracana, les prix peuvent aller jusqu’à 990 dollars, soit 755 euros ou encore 500 000 francs Cfa. Les résidents brésiliens bénéficient de tarifs réduits à partir de 11 euros (environ 7 mille F cfa) avec des demi-tarifs dans certains cas. Ce sont des gestes tarifaires importants vis-à-vis du public local qui ne sont probablement pas étrangers aux émeutes qui ont secoué le Brésil au mois de juin, pendant la Coupe des confédérations.

D’autant que la Fifa a aussi donné 50 000 billets aux populations indigènes et aux ouvriers ayant participé à la construction des stades. Des prix qui restent cependant assez élevés pour un Brésilien modeste, mais qui ne devraient pas empêcher les demandes massives venant des supporters locaux.

Il en sera probablement de même pour le public étranger, ce qui rend cette première phase de vente très importante. Une fois que toutes les équipes qualifiées seront connues, à la mi-novembre, les demandes risquent d’exploser et les chances seront moindres, sauf à passer par une agence de voyages en payant un prix beaucoup plus important. Des agences qui tablent sur des ventes très supérieures aux Coupes du monde précédentes et commercialisent déjà leurs formules dans des fourchettes allant de 2 000 (environ 1 million de f cfa) à plus d’un million d’euros (environ 655 millions de F cfa) !

Essor

La Rédaction le 21 août 2013.