Partager

Depuis plusieurs jours, c’est le bras de fer entre la direction de Lafia club de Bamako (LC. BA) et la Fédération malienne de football (Femafoot) ou plutôt le secrétariat général de l’instance dirigeante du football national.

Les raisons : selon le président de LC. BA, Dr Sékou Diogo Keïta, le secrétariat général de la Femafoot bloque la décision N°004/2022-CAE-FEMAFOOT, courrier arrivé le 14 avril sous le N°1583. La décision en question porte sur l’appel de LC. BA contre le procès-verbal de la Commission électorale auprès de la Commission d’appel des élections.

Après la 49è Assemblée générale ordinaire de la Femafoot, tenue le 18 mars dernier et l’élection des membres de plusieurs commissions indépendantes, LC. BA a saisi la Commission d’appel des élections et demandé l’annulation de l’élection des membres de la Commission recours pour non-respect des textes de la Femafoot. Le premier responsable des Tigres (surnom de LC. BA, ndlr) assure que la Commission d’appel des élections a statué sur le recours le 13 avril dernier et déposé la décision au secrétariat général de la Femafoot, le 14 avril, mais jusque-là, la décision n’a pas été notifiée aux parties concernées.

Depuis le 14 avril, la direction de LC. BA multiplie les démarches pour avoir la décision, mais sans succès.  Suite à ce qu’il considère comme une rétention, le président de LC. BA a saisi un huissier et demandé l’arbitrage du directeur national des sports et de l’éducation physique.

«Nous avons également envoyé un courrier à la secrétaire générale de la Fédération internationale de football (via la Femafoot) pour protester contre la rétention de la décision de la Commission d’appel des élections par le secrétaire général de la Femafoot», a indiqué Dr Sékou Diogo Keïta. Contactée, la Femafoot n’a pas souhaité parler. 

Rappelons qu’après l’Assemblée générale ordinaire, le président de LC. BA a démissionné de son poste de 2è vice-président du comité exécutif de la Femafoot. Lors de l’élection des membres de la Commission de recours, LC. BA a parrainé la liste composée de l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamèye Founè Mahalmadane, Amadou Haïdara, Macky Diop, Youssouf Soungalo Sanogo et Alhousseine Doucouré qui a perdu contre la liste soutenue par la Femafoot et composée de Zakariah Kanté, Boubacar Sidiki Théra, Mahamadou Traoré, Moustapha Konaté et Hamady Diakité.

Affaire à suivre
Ladji M. DIABY

Source: L’Essor