Partager

Les deux clubs ont obtenu le précieux sésame, hier à l’issue de la troisième journée de la compétition

L’AS Saramaya de Kati et le FC Tamba de Ségou sont les heureux élus du tournoi de montée spécial en première division de football féminin. 

Les deux formations ont décroché le précieux sésame, en terminant, respectivement première et deuxième du classement de la poule unique. 

Elles remplacent ainsi Tériya de San et Super club, relégués en division inférieure. La troisième et dernière journée de la compétition a été marquée par le choc entre l’AS Saramaya de Kati et le FC Tamba. Les deux équipes se battaient pour la première place du classement et le duel a tourné à l’avantage des Katoises, larges vainqueurs 3-0. 

L’AS Saramaya signait ainsi sa troisième victoire en autant de sorties, après les succès enregistrés, lors des deux premières journées de la compétition face, respectivement à l’AS Badema de Niamakoro (4-0) et Lafia club de Tombouctou (2-0). 

Le FC Tamba a également gagné ses deux premiers matches contre les mêmes adversaires, mais n’a pu rien faire contre Kati. 

Un revers sans conséquences pour la formation de Ségou qui avait déjà son ticket en poche et qui évoluera dans l’élite pour la première fois de son histoire la saison prochaine. 

«Nous sommes très contentes de cette accession à l’élite après tant d’années de souffrance. Nous dédions cette montée aux Ségoviens et aux Ségoviennes», a déclaré la capitaine du FC Tamba, Djénèba Diarra, après la rencontre. 

«Cette année, poursuivra-t-elle, nous allons participer pour la toute première fois au championnat national et nous tenons à remercier la Ligue de Ségou qui s’est battue de toutes ses forces pour que nous puissions être présentes à ce tournoi. 

Nous remercions également le Groupement des équipes féminines du Mali (GEFM) pour sa lutte et nous disons aux supporters à très bientôt dans le championnat national féminin. Notre premier objectif sera le maintien, s’il plaît à Dieu, nous allons y arriver avec l’aide de tout le monde». 

Pour la petite anecdote, l’AS Badema et Lafia club de Tombouctou se sont neutralisés (1-1) lors de la troisième journée, terminant, chacun avec seulement une petite unité. Ce tournoi de montée spécial a été obtenu grâce au combat du Groupement des équipes féminines du Mali (GEFM) que dirige Mafing Dembélé. 

«J’ai un sentiment de joie, après ce tournoi de montée en D1.Tout s’est bien passé, il n’y a eu aucun incident et on a assisté à de belles rencontres», a salué le premier responsable du GEFM. 

Le prochain championnat national de football féminin mettra donc aux prises 14 clubs : 
l’AS Mandé, championne en titre, Super Lionnes, l’Usfas, le Réal, le Santoro UFC, l’US Bougouni, le Badenya de Mopti, le FC Sabaly de Kita, le FC Tamba de Ségou, l’AS Saramaya, les Tigresses de Kayes, les Amazones de la Commune V, l’AS Police et l’AS Momo de Sikasso. 

Source: l’Essor