Partager

La 7e journée du championnat du foot fÉminin s’est jouée la semaine dernière. Mais elle a été marquée, d’une part par les victoires sans surprise des gros calibres (c’est-à- dire le FC Amazones et les Super Lionnes), et d’autre part par la mauvaise opération de l’AS Mandé tenue en échec par l’USFAS, considérée pourtant comme très faible.

La course se poursuit donc entre le FC Amazones, (toujours irrésistible avec son écrasante victoire sur les Amazones de la commune V (8-0) et qui reste leader invincible avec 21 points) et sa désormais dauphine, les Super Lionnes qui ont laminé l’AS Badéma de Niamakoro (7-0) avec 18 points.

Le Mandé et l’USFAS se sont séparés sur le score de 0 à 0. Du coup, les locatrices de Lafiabougou sont rélégués à la 3e place avec 16 points. Après sa défaite de la 6e journée, le Santoro UFC a battu Super Club (2-0).
Enfin, de son côté, le Réal a dominé les Sirènes (2-0).

Malgré le lourd score qui lui a été infligé lors de son match contre les Super Lionnes, le Badéma de Niamakoro possède en son sein des individualités en puissance, surtout la gardienne de but (Aïssa), Sadio Coulibaly et Bintou Koné.

Cette équipe est essentiellement composée de jeunes de 12 à 15 ans. Ce qui augure de meilleurs lendemains pour elle. Du côté des Super Lionnes, Djiba Camara, venue de la Guinée, est en passe de devenir la métronome et pièce maîtresse de l’équipe.

Rassemblées par Sadou BOCOUM

05 Mai 2008