Partager

Les éliminatoires de la deuxième édition de la coupe du Mali du District ont débuté mardi. La rencontre inaugurale a opposé le FC Amazone et l’AS Badema.

jpg_une-937.jpgUn match qui a tourné à l’avantage des joueuses de Boulkassoumbou-gou larges vainqueurs 4-0 d’une équipe des Oranges complètement dépassées par la tournure des événements. Un petit quart d’heure a suffi au FC Amazone pour débloquer le tableau d’affichage. Partie dans le dos de la défense adverse, Bintou Sinayoko trompe la gardienne de Niamakoro, Mariam Traoré du plat de pied (16è min, 1-0). Peu avant la demie heure Aminata Coulibaly obtient la balle du deuxième but mais perd son duel avec la gardienne des Oranges. Ce ne sera que partie remise pour l’attaquante-vedette de Boulkassoumbou-gou.

Car quelques minutes plus tard, celle-ci double la mise pour son équipe. A la réception d’un centre parfait de Bintou Sinayoko, Aminata Coulibaly expédie une frappe qui termine sa course au fond des filets (34è min ; 2-0). La dernière occasion de la première période sera à l’actif des joueuses de Niamakoro. Suite à un exploit personnel, Mariam Koné expédie un puissant tir qui oblige la gardienne de Boulkassoumbou-gou à sortir le grand jeu pour empêcher le cuir d’aller au fond des filets. A la reprise les joueuses du technicien Boubacar Traoré continuent sur la même lancée en multipliant les assauts devant les buts d’Adama Bagayoko intégrée à la place de Mariam Traoré. Un changement qui n’empêchera pas Bintou Sinayoko de signer le doublé et de porter le score à 3-0 pour le FC Amazone (68è min).

En fin de partie Aminata Diamouténé se charge de clôturer le festival offensif de son équipe, inscrivant le quatrième but d’un tir lointain (90è min ; 4-0). Contrairement au FC Amazone de Boulkas-soumbougou, les Super Lionnes d’Hamdallaye ont beaucoup souffert avant de venir à bout des Amazones de la Commune V. Menées 1-0 (9è min, but de Fatoumata Wallette) puis 2-0 (18è min, but de Tonko Diakité), les Lionnes ont marqué deux buts, coup sur coup aux 42è et 44è min, avant de l’emporter sur le fil grâce à Oumou Koné qui a libéré ses coéquipières à quatre minutes de la fin du temps règlementaire (86è min, 3-2).

Le FC Amazone de Boulkassoumbougou et les Super Lionnes d’Hamdallaye deviennent ainsi les premières équipes à décrocher leur ticket pour la phase fédérale de Dame coupe, en attendant bien sûr le résultat des autres matches. La deuxième journée était prévue hier avec les rencontres AS Mandé-Santoro UFC et USFAS-AS Sirènes. Aujourd’hui au stade Ouezzin Coulibaly, la compétition se poursuivra avec les deux dernières confrontations des éliminatoires qui mettront aux prises Super club et l’AS Alliance d’une part et d’autre part, le Réal et Malisadio. Les équipes qualifiées affronteront les représentants des ligues de l’intérieur.

Boubacar Thiéro

Les résultats

FC Amazone-AS Badema : 4-0

Super Lionnes-Amazones CV : 3-2


Jeux Olympiques, tournoi de football : L’Espagne et le Brésil favoris

L’Espagne et le Brésil de la génération Neymar sont les grands favoris du tournoi de football masculin des Jeux de Londres qui verra également aujourd’hui le retour de l’Uruguay et d’une équipe de Grande-Bretagne privée de Beckham.

Quatre nations par zones (Afrique, Amériques, Asie-Océanie et Europe) sont qualifiées, réparties en quatre groupes dont les deux premiers joueront les quarts de finale. Un maximum de trois joueurs âgés de 23 ans ou plus est autorisé dans un effectif de 18 joueurs. La « Roja » règne depuis 2008 et vient de boucler début juillet un historique triplé Euro-Mondial-Euro. Les Espoirs, eux, ont été sacrés champions d’Europe 2011, avec le même style de jeu. Ils viseront un second titre olympique après celui de 1992 à Barcelone.

La « Rojita » de Luis Milla, qui entamera son tournoi contre le Japon à Glasgow, comprend trois vainqueurs de l’Euro-2012 : Jordi Alba (tout juste recruté par le Barça), Juan Mata (Chelsea) et Javi Martinez (Athletico Bilbao). Le Brésil, lui, a tout gagné. Sauf le tournoi olympique messieurs. L’objectif du sélectionneur Mano Menezes est donc de combler cette lacune, mais surtout de préparer le Mondial-2014 à domicile en s’appuyant sur la génération Neymar (Pato, Ganso, Lucas…). Première étape à Cardiff, jeudi, contre l’Egypte. Autre attraction, la Grande-Bretagne, qui entrera en scène contre le Sénégal à Manchester. Les JO sont la seule compétition de football où les quatre composantes du Royaume-Uni – Anglais, Gallois, Ecossais et Nord-Irlandais – évoluent sous le même maillot.

Et cette équipe, la plus titrée aux JO (trois médailles d’or, ex-aequo avec la Hongrie), n’avait plus disputé les Jeux depuis 1960. Mais l’équipe formée par le sélectionneur Stuart Pearce est en fait très peu Britannique, avec 13 Anglais et 5 Gallois mais aucun Ecossais ni Nord-Irlandais. Et surtout, il manque David Beckham. La superstar de 37 ans, présélectionnée, n’a finalement pas été retenue. Les trois joueurs britanniques âgés de plus de 23 ans seront les Gallois Ryan Giggs (38 ans) et Craig Bellamy, et l’Anglais Micah Richards. Retour également pour l’Uruguay, entraîné par Oscar Tabarez, initiateur du renouveau du football uruguayen (demi-finaliste du Mondial-2010, vainqueur de la Copa America 2011), 84 ans après sa dernière participation. Attention également à la Suisse, vice-championne d’Europe Espoirs, et à l’étonnant Gabon, vainqueur du tournoi de qualifications africain.

L’Essor du 26 juillet 2012