Partager

Vainqueurs avec autorité 2-0 du FC Amazone de Boulkassoumbougou dans le match au sommet de la quatrième journée, les championnes en titre creusent l’écart en tête et affichent désormais 12 points au compteur

Battre l’AS Mandé n’est pas chose aisée et on savait que le pari était trop osé pour le président du FC Amazone, Chérif Dioumassy qui avait affirmé, la veille de cette quatrième journée, qu’il fera tout pour infliger aux championnes du District leur première défaite en championnat. Vendredi dernier, non seulement les joueuses de Boulkassoumbougou n’ont pas réussi à relever le défi, mais pire, elles se sont inclinées 0-2 devant leur public. Les deux attaquantes internationales de l’AS Mandé, Rokiatou Samaké « Rose » et Basira Touré sont passées par là.

jpg_as-mande.jpgDominées de la tête et des épaules, la capitaine Aïssa Touré et ses coéquipières n’ont pu rien faire face aux championnes du District. En première période, les Mandékas se sont même permises le luxe de faire jouer leur meneuse de jeu, Fatim Diarra au poste de défenseur central, confiant la baguette à la jeune et talentueuse Salimata Diarra. Celle-ci était épaulée dans l’entre-jeu par la très accrocheuse Aïcha Samaké, tandis que Rose et Basira assuraient l’animation offensive. Dès le coup d’envoi de la rencontre, les visiteuses affichent leurs ambitions en prenant la direction des opérations.

Il ne faudra pas plus de huit minutes pour voir les joueuses du coach Moriba Diallo dit Mandjan trouver la faille dans la défense adverse. A la réception d’un centre dans le dos de l’arrière-garde du FC Amazone, l’attaquante internationale Rose Samaké ouvre le score d’un lobe astucieux (1-0, 8è min). Visiblement en grande forme, la joueuse de l’AS Mandé est à deux doigts de doubler la mise pour son équipe mais son coup franc heurte la barre transversale de la gardienne de Boulkassoumbougou, Aïcha Daou (16è min). Il faudra attendre la 22è min pour voir le FC Amazone répliquer par la capitaine Aïssa Touré dont le coup franc est dévié en corner par Aïssata Diallo (22è min).

Mais c’était peu pour espérer impressionner les championnes du District, encore moins les deux fers de lance de la ligne d’attaque, Rose Samaké et Basira Touré. Multipliant gris-gris et mouvements de diversion sur le front de l’attaque, les deux joueuses vont illuminer la rencontre par leur belle prestation, forçant ainsi l’admiration du public local qui n’hésitera pas à les ovationner. Malgré la combativité de la capitaine Aïssa Touré et de Bah Oumou Coulibaly en défense, le FC Amazone encaisse un deuxième but à la demi-heure, œuvre de Basira Touré. Servie sur un plateau d’or par sa complice Rose Samaké qui avait mystifié la défense adverse, l’artificier de l’AS Mandé (8 réalisations en 4 matches) porte l’estocade aux joueuses de la Commune VI en poussant le ballon au fond des filets (30è min).

On en restera là jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires, l’AS Mandé continue sur la même lancée et multiplie les alertes devant les buts de la gardienne de Boulkassoumbougou, Aïcha Daou. Deux minutes seulement après la reprise, Rokiatou Samaké rate le but du KO en expédiant un boulet de canon au ras du poteau (47è min). Le FC Amazone réplique à l’heure de jeu par Ramata Keïta bien servie par Aminata Diamouténé et qui oblige Aïssata Diallo à se détendre pour empêcher le ballon d’aller au fond des filets (60è min). L’attaquante du FC Amazone, sans doute la joueuse la plus en vue de son équipe, s’est battue comme un diable, mais a manqué de soutien sur le front de l’attaque.

Sa complice Bintou Sinayoko est apparue méconnaissable, tout comme Aminata Coulibaly complètement passée à côté du sujet vendredi dernier.

« Elles ont manqué de fraîcheur physique. C’est normal parce qu’elles ne s’entraînent pas régulièrement. Aujourd’hui (vendredi dernier, ndlr) elles ont pu mesurer l’écart qui les sépare de l’AS Mandé », commentera un Chérif Dioumassy très déçu du résultat du match. La déception du premier responsable du FC Amazone est d’autant plus normale qu’après cette nouvelle déconvenue la capitaine Aïssa Touré et ses coéquipières se retrouvent avec six points de retard sur l’AS Mandé et trois de l’USFAS large vainqueur de Malisadio 5-0.

Certes, la qualification pour le Carré d’as n’est pas encore compromise pour les joueuses de la Commune VI, mais celles-ci sont désormais larguées par l’AS Mandé et ne pourront plus prétendre à la première place de la poule. Contrairement au FC Amazone, l’AS Badema de Niamakoro s’est donnée une bouffée d’oxygène en dominant l’AS Sirènes 1-0 dans le match des mal classés. Grâce à ce succès, la capitaine Mariam Traoré dite « Drogba » et ses coéquipières se sont hissées à la quatrième place du groupe avec trois points. Malisadio (1 unité) et l’AS Sirènes (0 point) ferment la marche.

Dans la poule B, la quatrième journée a été marquée par le duel entre le Réal et Super Lionnes. Alors qu’on attendait les Lionnes, ce sont les joueuses de Djicoroni-Para qui se sont imposées 3-1 devant leur public. Les Réalistes infligent ainsi aux joueuses d’Hamdallaye leur première défaite en championnat et occupent désormais seules la tête du groupe avec 12 points. Bonne opération également pour Super club qui s’est racheté en dominant l’AS Alliance 3-2, alors que les Amazones de la Commune V ont été accrochées 1-1 par Santoro UFC.

Les résultats

FC Amazone-AS Mandé : 0-2

AS Badema-AS Sirènes : 1-0

Malisadio-USFAS : 0-5

Réal-Super Lionnes : 3-1

Super club-AS Alliance : 3-2

Amazones CV-Santoro UFC : 1-1

Lundi 2 avril 2012, par Boubacar Thiéro

Essor