Partager

Afin de partager ses différentes réalisations dans notre pays, la Fondation Mérieux Mali vient d’organiser une journée de restitution des activités qu’il a menées depuis trois ans. L’occasion était belle pour le Directeur Général de la Fondation Mérieux, Benoît Miribel, venu pour la circonstance, de rappeler les domaines d’intervention de son organisation.

Cette journée de restitution a permis à l’assistance de prendre connaissance de la contribution du Laboratoire Mérieux à la prise en charge des patients maliens et aussi à la recherche en santé publique, de l’appui à la mise en place du réseau des laboratoires du Mali, ainsi que la contribution à la formation des professionnels de la santé du Mali et des pays voisins.

L’organisation d’une journée intervient dans le cadre de la célébration des 40 ans de l’organisme. Le Secrétaire général du département de la Santé, Daba Diawara, a présidé l’ouverture des travaux, le mercredi 24, dans la salle de conférence dudit centre.

Daba Diawara, a rappelé que le 28 octobre 2006 son département a eu une séance de présentation du premier rapport d’étape des activités de la Fondation Mérieux Mali. Toute chose qui a permis aux cadres du département d’avoir une visibilité du Centre Charles Mérieux et l’état d’exécution des activités et réalisations du projet d’Action Bio Mali.

Depuis sa création, il y a 40 ans de cela, la Fondation Mérieux s’est donné pour mission de lutter contre les maladies infectieuses affectant les pays en développement.Elle est, aujourd’hui, présente au cœur des foyers infectieux, en Afrique, en Asie, en Haïti et à Madagascar. Et depuis 2005 notre pays a été doté d’une Fondation Mérieux qui sert la sous -région.

Le Directeur Général de la Fondation Mérieux, Benoît Miribel, a fait un aperçu des activités de sa structure.
_ » Les maladies infectieuses tuent chaque année près de 14 millions de personnes dans le monde et chaque jour, 30 000 enfants de moins de 5 ans meurent des suites de maladies infectieuses qui auraient pu être prévenues ou guéries. 90% de ces victimes succombent dans les pays en développement.
Quotidiennement dans ces régions, le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose affectent de millions de nouvelles personnes. C’est pour ces hommes, femmes et enfants que la Fondation Mérieux se bat, afin de vaincre les maladies infectieuses et améliorer la santé publique dans les pays en développement
 » a expliqué l’orateur.

S’y ajoutent des actions de terrain visant à renforcer les infrastructures de santé afin de contribuer à la mise en place d’une politique de santé à long terme, de favoriser le transfert de connaissances par la diffusion de l’innovation et de l’information scientifique au niveau international, et la formation des acteurs de santé, le soutient àa une recherche scientifique appliquée innovante.

Pour le Directeur Général de la Fondation Mérieux Mali, Dr Youssouf Issabré, « l’objectif principal du centre implanté au Mali est d’améliorer la prise en charge biologique des patients maliens.  »

Trois ans après sa création ses activités n’ont cessé d’augmenter et sont en phase de se diversifier.

Grâce à l’appui constant du ministère de la Santé, au financement de la Commission européenne intervenant dans le cadre du projet Action BioMali, a pu réaliser une partie des objectifs qu’elle s’était fixé à sa création.

Des équipements de laboratoire de 346 millions de F CFA

Dans ses activités d’Action BIOMALI, des matériels de laboratoire (gros matériel analytique et environnemental, petits matériels consommables et colorants) a été livré et installé dans 73 structures du réseau pour une première dotation.

Dans le même cadre l’animation du réseau de laboratoires, de surveillance des activités de biologie de la formation qualifiantes VIH/Sida, paludisme et CD4 en passant par l’assurance qualité et la formation supérieure diplômante de techniciens de laboratoire (Bachelor de biologie médicale appliquée) et travaille en collaboration avec les différents programmes nationaux de lutte contre la tuberculose, le paludisme et le VIH/Sida.

Ramata TEMBELY

25 octobre 2007.