Partager

Les 263 agents radiés de la fonction publique vont bientôt être réintégrés. Le gouvernement a perdu vendredi 23 août son recours en révision devant la Cour suprême.

jpg_une-2054.jpg

La Cour suprême a rendu le vendredi 23 août 2013 son arrêt concernant le recours en révision introduit par le ministère du Travail, de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions contre l’arrêt en date du 23 mai qui avait mis en cause la légalité de la décision de radiation des 263 fonctionnaires ordonnant leur réintégration.

La Cour a rejeté le recours comme étant mal fondé. Rien ne s’oppose encore à la réintégration des 263 radiés puisque le recours en révision qui avait un effet suspensif a été purement et simplement rejeté.

La radiation des 263 fonctionnaires remonte à 2012, aux trois premiers mois du gouvernement de transition. Dr. Mamadou Namory Traoré ayant constaté que ces 263 agents, tous corps et catégories confondus, avaient été recrutés sans concours a décidé de les radier.

Les victimes regroupées en « Collectif des jeunes touche pas à mon droit« , défendu par Me Mohamed Aly Bathily avec le soutien moral de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) ont attaqué en illégalité l’acte du gouvernement devant la section administrative de la Cour suprême. L’argument des radiés est qu’« un gouvernement de transition ne peut pas remettre en cause une décision prise par un gouvernement légitimement mis en place« .

La réintégration qui n’est plus qu’une affaire de procédure et de jour liée à l’obtention de la grosse de l’arrêt en date du 23 août 2013, le « Collectif des jeunes touche pas à mon droit« , dirigé par Hammadou Konda est aux anges.

Abdrahamane Dicko

Les Echos du 26 Août 2013