Partager

La Chambre régionale d’agriculture du district organise du 20 au 30 mai prochain la Foire agricole de Bamako (Faba). L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse, jeudi à la Maison de la presse.

La Foire agricole de Bamako est une initiative de la Chambre d’agriculture du district sur demande des producteurs. Elle se propose de réunir tous les intervenants des secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et de la foresterie autour d’un objectif commun : valoriser ces secteurs très productifs.

Les statistiques de la Chambre régionale d’agriculture de Bamako relèvent qu’environ 53 % de la population du district et environnants pratiquent des activités dans le domaine de l’agriculture, de l’élevage, la pêche, le maraîchage et la foresterie. Les différents marchés de la capitale sont le plus souvent ravitaillés à partir de la production des activités pratiquées dans la ville et dans sa périphérie.

« Malgré cette importance capitale, les activités agricoles sont souvent mal appréciées, les produits peu valorisés et les espaces réservés à ces activités se réduisent de jour en jour du fait de l’urbanisation, entraînant du coup le chômage et la pauvreté au sein de cette frange de la population », explique Alphonse René, le président de la CRA du district.

Selon lui, l’absence d’un cadre approprié de promotion et d’échanges contribue aujourd’hui à l’effritement de la sécurité alimentaire dans le secteur rural du district.

L’organisation de la Faba s’inscrit dans cette dynamique. Elle vise, selon M. René, à faire connaître aux autorités politiques et administratives et au public les potentialités de l’agriculture, la pêche, l’élevage, créer un cadre d’échange entre les différents producteurs du district d’une part et avec les consommateurs d’autre part, valoriser le savoir-faire des agriculteurs et encourager la consommation des produits locaux.

Dix jours durant, les coopératives, associations, GIE et partenaires de ces différents secteurs vont exposer, au niveau de 200 stands devant le Palais de la culture, leur savoir et leur savoir-faire. « Au-delà des ventes des produits exposés, la CRA et ses partenaires attendent de la Faba, une meilleure connaissance des potentialités, des savoir-faire des opérateurs du secteur, une appréciation à leur juste valeur des produits locaux et un accroissement de leur consommation », ajoute le président de la commission d’organisation Cheick Diarra.

La particularité de cette foire, révèle M. Alphonse, est la participation de tous les partenaires de ces secteurs notamment le Pasaop, le Projet de compétitivité et de diversification agricole (PCDA), la Coopérative de fabricants de matériels agricole de Niono… qui vont expliquer au public leur rôle dans le développement des secteurs concernés.

A l’issue de la Foire, des prix d’encouragement seront décernés aux meilleurs producteurs, éleveurs, pécheurs, maraîchers, aux transformateurs des produits locaux.

René Alphonse a salué tous les partenaires de l’événement, le gouvernorat du district, le Pasaop, les ministères de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, la BMS, etc.

Sidiki Y. Dembélé

28 avril 2006.