Partager

Depuis la nomination de son gendre comme Premier ministre de pleins pouvoirs et ses accointances avec les hommes armés de Kati, Mme Traoré Mariam Cissoko a repris service. Elle s’impliquerait dans les nominations des cadres à des postes à responsabilité comme au bon vieux temps de son mari de président dictateur.

Elle ne se serait pas étrangère à la tentative d’enlèvement de la directrice générale de l’Agence pour la promotion de l’Emploi des jeunes (APEJ), Mme Maïga Sina Damba. Mme Traoré est un soutien de taille à Issa Tiéman Diarra. Elle aurait même rassuré ce dernier par ces termes: «tu ne bougeras pas d’un iota»; «les hommes armés de Kati me soutiendront dans mon combat».

Fort de ce soutien, il n’hésiterait pas à dire à n’importe quel visiteur qu’il est bien adossé. Il semblerait qu’un des gradés des hommes armés de Kati serait un parent de l’ancien directeur de l’APEJ, un administrateur au passé sulfureux. La population de l’Or blanc ne dira pas le contraire.

Radio Kayira primée par l’Union européenne

L’Union européenne a organisé un concours sur la paix en direction de la presse malienne ayant pour thème : «la paix et la non violence». Le prix radio est revenu à la radio Kayira à travers Siaka Traoré. Ce prix remet en cause les arguments des détracteurs de radio Kayira. Dès lors, ceux qui qualifiaient Kayira de radio «mille collines» doivent changer de langage. Quoi qu’on dise, le réseau de communication Kayira est un mal nécessaire pour réguler la démocratie au Mali.

La CODEM retrouve ses origines à Bandiagara

Sikasso a tout donné à la Convergence pour le développement du Mali (CODEM) et à son jeune président. Mais voilà, qu’à l’approche des échéances électorales, l’honorable Housseini Amion Guindo ne ménage aucun effort pour sa localité d’origine. La preuve, il a reconduit son ministre délégué, chargé de la Décentralisation dans le gouvernement de Cheick Modibo Diarra II.

David Sagara, nommé à l’Environnement, en campagne, a récemment offert des machines à coudre à la population de Bandiagara. Il faut vraiment être de la région de Mopti comme ATT pour mettre la marmite sur le feu à Sikasso et aller manger son contenu à Bandiagara. La leçon à retenir ? Votons pour les autochtones.

Le CNRDRE pas très Michel

On connaissait les militaires pour leur probité morale et leur droiture. Mais ces qualités de soldats sont malheureusement battues en brèche dans les faits par le Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’Etat (CNRDRE). Deux actes révoltants posés récemment attirent notre attention : l’enlèvement de la directrice de l’APEJ et le maintient de la candidature d’Amadou Diakité à la CAF.

Pour avoir limogé le directeur de l’APEJ qui serait le cousin d’un membre influent du CNRDRE, des soldats enlèvent la nouvelle directrice de l’APEJ arguant qu’elle est ancienne ministre du gouvernement ATT. L’ancien D.G, qui fut limogé, Issa Tiéman Diarra par le ministre est un administrateur civil presque admis à la retraite. Natif de Nonsombougou,il serait le protégé d’un des gardes du corps du capitaine Amadou Haya Sanogo.

Quant au maintien de la candidature d’Amadou Diakité à la Confédération africaine de Football (CAF), c’est une insulte à toute la nation malienne. Son mandat et celui de la CAF ont été décriés sur des ondes étrangères pour corruption.

Si le CNRDRE continue d’apporter son soutien à des gens contestés, le peuple va le vomir ou procède par enlèvement des cadres qui ne sont pas du même bord que la junte, c’est un autre pronunciamiento en gestation.

La Gauche africaine se précise

Le réseau de communication Kayira, en partenariat avec la Fondation Rosa Luxemburg, a organisé une conférence débat le 1er décembre 2012 au CICB dans la salle Fodé Kouyaté sur le thème : Evolution de la Gauche africaine : Bilan et perspectives.

Le conférencier, Mohamed Tabouré, a respectivement entretenu sur les thèmes :

– genèse et cheminement de la Gauche malienne et les luttes après le coup d’Etat du 19 novembre 1968 ;

– les difficultés d’unification de la Gauche malienne, pistes de convergence- Tâches de la Gauche malienne dans le contexte sociopolitique actuel du Mali.

(Nous y reviendrons dans nos prochaines parutions).

L’Inter de Bamako du 3 Décembre 2012