Partager

Selon des sources concordantes en provenance des localités du cercle de Kita, certains agents de la gendarmerie de Kati soutireraient la coquette somme de 3.000 FCFA aux passagers qui ne possèdent pas de pièce d’identité ou périmée.

Mécontents, les habitants de cette localité ont pris leur mal en patience. Pour combien de temps ? Quand on sait que le transport Kita-Bamako coûte 3.000 FCFA, ajouté à cela le prix de rackette 3.000 FCFA de la gendarmerie, le coût total du voyage fait alors 6.000 FCFA pour une population très pauvre. Des comportements qui n’honorent pas nos porteurs d’uniforme.

La police du 11ème Arrondissement rackette les populations de Kalaban-Coura Nèrèkoro

Kalaban-Coura Nèrèkoro est un quartier situé en commune V sur la route de l’aéroport Sénou. Il relève du 11ème Arrondissement de police. C’est un vaste quartier dont une partie est habitée par des cadres nantis et l’autre par des pauvres qui cherchent désespérément une pitance. Opulence des uns plus pauvreté conjuguée des autres font le bonheur de certains agents de la police du 11 ème Arrondissement de Bamako.

La randonnée commence tous les jours à 21h et se termine à 23h à Kalaban-Coura Nèrèkoro sur la voie principale qui va à l’aéroport : motocyclistes, automobilistes, piétons sans pièce d’identité gare à vous ! Si vous tombez dans les filets de ces hommes qui ont la charge d’assurer notre sécurité, vous payez très cher le prix de votre sortie.
Depuis le coup de force du 22 mars dernier, certains porteurs d’uniforme ont basculé dans du n’importe quoi dans le seul but de s’enrichir. Le CNRDRE doit sévir.

Le PRODEC donne naissance à de nombreux propriétaires d’écoles privées

Le Programme décennal pour l’éducation (Prodec) aurait pour conséquence, la prolifération des écoles privées au Mali. Selon des sources proches du ministère de l’Education nationale, la quasi-totalité des Directeurs des Centres d’Animation pédagogique (DCAP) bénéficiaires des fonds PRODEC a ouvert une école privée, donnant naissance à leur prolifération.
Vivement, le bilan du Prodec !

Qui sera élu président du Parlement malien ?

Le poste du président du Parlement est vacant depuis le12 avril 2012(date de prestation de serment du président par l’intérim le Pr. Dioncounda Traoré. Plusieurs noms circuleraient actuellement.
Cependant, selon des sources concordantes proches du Parlement, l’actuel premier vice-président Younoussi Touré aurait plus de chance que les autres concurrents. Attendons de voir, car avec les députés maliens, rien n’est sûr.

L’agence de communication DFA fermée ?

Depuis la chute du régime ATT, l’agence de communication DFA (Diop et Fall Associés), très en vue à Bamako, dans l’entourage des hommes politiques, aurait perdu le nord. Ebranlés par le choc du coup de force, les fondateurs : Moustapha Diop aurait rejoint le Canada où réside sa famille quant à Daouda Fall, il se serait retirer à Dakar. Aujourd’hui les portes de DFA sont fermées.

Crise au Mali : Ado fait une victime

Le président de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Alassane Dramane Ouattara, a limogé son ministre de l’Intégration africaine, Adama Bictogo.

Adama Bictogo, ministre ivoirien et représentant le président Alassane Dramane Ouattara, auprès du médiateur dans la crise malienne, aurait été limogé pour avoir accordé le statut d’ancien président à Amadou Haya Sanogo président du CNRDRE, apprend-on. L’affaire des déchets toxiques ne serait qu’un alibi dans son limogeage.

Le réseau de communication Kayira subit les affres de politiciens égarés

La radio FM Kayira à Niono a été saccagée par des badauds. Le hic est qu’aucune voix n’a été entendue depuis pour condamner ces actes. Le réseau de communication Kayira est constamment menacé depuis la chute du régime Adema -ATT. Pourtant, l’interpellation de deux journalistes de la presse écrite a fait l’objet d’un communiqué conjoint de condamnation de la part de l’URTEL et de l’ASSEP. Concernant Kayira, un silence coupable.
Allah ka bo (Dieu est grand).

L’Inter de Bamako du 28 Mai 2012