Partager

Après avoir passé six (6) mois sous les tôles, l’ex Secrétaire Général du ministère de la Santé recouvre une liberté provisoire. On lui reproche d’avoir détourné 500 millions de FCFA sur les ressources du Fonds mondial de lutte contre la tuberculose. Le ministère de la Santé a même remboursé le montant incriminé par les Suisses, soit la somme de deux cent (200 millions) de FCFA.

Le ministère et son ex Secrétaire général ont-ils bouffé ensemble cette rondelette somme ? Pourquoi remboursé ? On sait certes que le Dr Lasséni Konaté a pendant trente ans (30) de service successivement occupé les postes de : Directeur National de la Santé, Inspecteur en chef de la Santé et Secrétaire général du ministre de la Santé. Ce qui est choquant, les fonds ont été détournés et remboursés par le ministère au motif que le présumé délinquant était honnête. Quel banditisme ? Ce comportement du ministère de la Santé un digne d’une République bananière.

Sinon comment comprendre : on détourne des fonds, on le rembourse et on libère le délinquant. A l’Inter de Bamako nous sommes surs d’une chose : le docteur L. K serait sur le point de célébrer une seconde noce avec une « grobinet de Bamako » (entendez par là grande dame). Or un régime monogamique le lit à la première .

Il veut réviser le régime .Comment ? Il lui faut nécessairement des fonds surtout beaucoup d’argent, quand il s’agit de réviser un régime monogamique avec une femme qui connait ses droits. Ce n’est pas chose facile dans un Mali qui œuvre pour la promotion de la femme.

Cellule de Communication de Koulouba Benson Diakité remplace Seydou Sissouma

La cellule de communication du palais change de détenteur. C’est notre compatriote Abdoulaye Diakité dit Benson qui dirige la Cellule, il est épaulé par Kassé un ancien journaliste de Le Soleil Dakarois. Seydou Sissouma occupera dans les jours à venir une fonction ministérielle. L’enfant de Bancoumana (Benson) a eu un bon coin de chute après sa compression à RFI.C’est une trouvaille de vieux amis, Benson était à Sikasso au stade Babemba Traoré le 10 mars 2002 date de la déclaration de candidature d’ATT à l’élection présidentielle. Cette unième nomination d’un malien de la diaspora à un poste stratégique montre combien ATT est complexé face à nos compatriotes de l’extérieur. Bon séjour parmi nous cher confrère.

12 Juillet 2010.