Partager

Qu’ils aient le courage de s’assumer. Qu’ils aient également le courage de revendiquer certaines actions dont ils sont en réalité les auteurs, commanditaires et/ou instigateurs. Qu’ils aient le courage d’enlever définitivement les cagoules et qu’ils mènent dorénavant leur combat à visage découvert. Nous qui sommes prompts à nous réclamer des Soundiata, Samory, Bambeba, Firhoun et autres. Eux n’ont jamais porté de masque. Ils avaient horreur de la traîtrise. Autre temps, autre moeurs !

Mais dans notre Mali, celui d’aujourd’hui, le combat, pour ceux qui le mène, ne peut et ne doit être loyal. Il faut donc faire semblant d’être avec le Président de la République et le flinguer à la première occasion.

Dommage ! ATT, malgré une brillante expérience militaire, donne l’impression d’être pris au piège. Lui qui avait fait appel à tous pour démarrer son mandat, ne semble plus en mesure de chasser «les traîtres», à fortiori de les combattre, eux qui ont décidé d’en découdre avec Koulouba depuis quelques temps et dans l’ombre. Pauvre Amadou Toumani Touré.

C.H Sylla – 21 février 2005