Partager

Les Western union à la malienne en faillite!

Dès l’apparition de Western union au Mali par les banques aussitôt les structures privées ont poussé partout comme disent ses détracteurs comme les Koroboroboutiguini (boutiques Sonrai) dans les quartiers.
Ces privés croyaient faire de gros bénéfices dans un pays où les rentées d’argent dépassent les sorties vers l’extérieur. Mais hélas ! Leur appétit ne sera qu’un vieux souvenir.

La quasi-totalité des «Westerns union» fondée par les Maliens sont en faillite. Ils manquent de liquidité pour payer les clients. Pour se débiner, ils fondent le plus souvent leurs arguments : «le code western union ne passe pas».

Le saviez-vous ? C’est en mars 1977 qu’a eu lieu l’inauguration de la Station terrienne de télécommunication par satellite de Souleymanebougou par le ministre de l’Information et des Télécommunications M. Yaya Bagayoko. Le coût 330 millions de francs CFA (coopération Mali- Algérie). Cette station assure les liaisons téléphonique, télégraphique et télex international et offre la possibilité de recevoir deux chaînes de télévision en couleur.

C’était en Octobre 1977

Inauguration de l’hôtel de l’Amitié par le ministre du Plan Amadou Baba Diarra. Un complexe hôtelier réalisé grâce à un prêt de l’Egypte sous forme de crédit marchandises, un prêt de la KFW de l’Allemagne et une subvention du F.A.C dans le domaine de la gestion. Sa réalisation a relancé l’activité touristique dans notre pays.

Le 28 février 1978

Arrestation des lieutenants- colonels Kissima Doukara, Karim Dembelé, Tiécoro Bagayogo, respectivement ministre de la Défense, de l’Intérieur et de la Sécurité, ministre des Transports et des Travaux publics et directeur général des Services de sécurité pour haute trahison, diffusion de secret d’Etat, mensonges et spéculations.
Les trois s’étaient farouchement opposés au retour à une vie constitutionnelle normale et tramaient un coup de force sanglant.

Le 8 mars 1978

Arrestation du colonel Charles Samba Sissoko, ministre des Affaires étrangères, membre du CMLN (Comité militaire de libération nationale), sous l’accusation de tentative d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat.

Légion d’honneur pour Cesaria Evora

La chanteuse Cap verdienne Cesaria Evora, 67 ans, a été faite chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur à Paris, le 9 février 2009, par la ministre de la Culture, Christine Albanel qui a salué «une diva aux pieds nus, à la voix d’or et au cœur immense».
Votre voix reconnaissable entre mille, a fait le tour du monde, popularisant les + coladeras+ et les+ mornas+ de votre Cap vert natal exaltant l’âme des habitants de votre archipel, leurs rêves, leurs blessures, leurs joies et bien sur cette mélancolie, cette solitude, la + sodade+ que vous chantez mieux que personne», a ajouté la ministre en présence de l’ambassadeur du Cap Vert.

L’usine SEPAMA rouverte ?

L’inauguration de la SEPAMA de Kita a eu lieu le 28 octobre 1976. Fruit de la coopération germano-malienne, cet investissement, de plus de 1,5 milliard de F CFA, a une capacité de trituration initiale de 30.000 tonnes d’arachides coques soit environ 8.840 tonnes d’huile.
Capital : 500 millions de F CFA (49% pour le Mali et 51% pour les partenaires privés Ouest- Allemands. Selon des sources concordantes en provenance de Kita, une usine artisanale de fabrique d’huile serait exploitée par des Indonésiens.

Est-ce que l’ex usine SEPAMA aurait repris service ?

02 mars 2009