Partager

La ministre française a annoncé le lancement de l’Opération “Bourgou IV”Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu hier en fin de matinée, la ministre française des Armées, Florence Parly.Selon elle, c’est une guerre qui s’inscrit dans la durée. Mieux, elle dira qu’une guerre ne s’évalue pas à chacune des batailles qui sont menées. «Je crois que nous sommes tous persuadés, les responsables des armées maliennes comme ceux des différentes forces qui sont présentes sur le territoire malien comme au Sahel, que c’est un combat qui doit s’inscrire dans le long terme. Et donc, rien ne serait pire que de donner raison aux terroristes en baissant la garde au moment où des évènements aussi dramatiques se produisent», a-t-elle déclaré, ajoutant qu’il faut pouvoir poursuivre. Mais pour cela, il y a des conditions de succès sur lesquelles elle a eu un échange approfondi avec le président Ibrahim Boubacar Keïta. D’après elle, c’est le moment de mettre toutes les chances de notre côté pour gagner ce combat. Le secrétaire général de la présidence de la République, Moustapha Ben Barka et le chef d’état-major général des Armées, le général Abdoulaye Coulibaly étaient également présents. Essor