Partager


C’est le samedi dernier que s’est déroulée à l’hôtel Salam une cérémonie de lancement du protocole d’accord de financement entre la Banque Atlantique et les pharmaciens. Ont participé à cette importante rencontre: le Directeur Général de la Banque Atlantique M. Niamé Traoré, le secrétaire général de l’Ordre des Pharmaciens Abdoul Doumbia , le président du syndicat des pharmaciens Cheick Oumar Dia.

Au cours de la cérémonie, c’est le Directeur général de la banque qui a fait une intervention ayant porté notamment sur le contenu du partenariat scellé entre les deux structures et l’impact que cela devra avoir sur leur épanouissement, mais aussi pour le développement du Mali et le bien-être des populations. Comme il fallait s’y attendre, la réaction de l’autre partie, en l’occurrence les pharmaciens est allée dans le même sens. Car, il s’agit, pour les deux parties, de saisir une opportunité qui contribuera à coup sûr à leur consolidation.

NIAME TRAORE

Dans son intervention, s’est réjoui de l’opportunité qui venait ainsi de s’offrir à eux, avant d’exprimer sa profonde gratitude au Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens et au Syndicat Autonome des Pharmaciens d’Officine Privée pour leurs contributions.

C’est ainsi qu’il dira : ” La signature du protocole d’accord de partenariat entre nous marque une étape importante dans la vie de notre jeune institution et constitue un cadre idéal de concertation, d’échanges et de partenariat entre la banque et les pharmaciens permettant d’apporter des solutions intelligentes, innovantes et adaptées à vos besoins pour le bonheur de tous”.

M. Traoré a souligné qu’à ce jour, soixante pharmacies ont ouvert des comptes courants à la Banque Atlantique et bénéficié de plusieurs centaines de millions en termes de financements. Il a ajouté que 21 d’entre elles participent aux transferts rapides des fonds de la banque qui génèrent des ressources additionnelles.


Renforcer compétitivité des pharmacies

Renforcer l’assise financière des pharmacies afin qu’elles puissent faire face efficacement aux missions qui leur sont confiées dans le domaine de la santé, telle est l’impact recherché, a dit le directeur général de la banque. Ce partenariat doit permettre également de faciliter l’installation des jeunes investisseurs à travers l’appui de leurs projets.

Pour renforcer le partenariat afin que les impacts soient plus grands, la banque est engagée dans une politique d’extension de la couverture du territoire national ; toute chose qui lui permettra de multiplier ses prestations en direction des pharmacies qui ont besoin de financements et dont l’importance n’est cachée à personne. Avant de terminer son intervention, le directeur général de la banque a tenu à remercier le ministre de la Santé pour son appui constant à leurs efforts.

Quant au Syndicat Autonome des Pharmaciens d’Officine Privée, il s’est réjoui de cette opportunité qui s’offre à eux et dont les impacts sont déjà très perceptibles dans le développement de leurs activités et surtout dans la prise en compte des besoins des populations.

Il a émis le voeu que le partenariat soit durable et de plus en plus dynamique pour le bonheur des populations et dans l’intérêt des deux parties.

Moussa SOW

11 Aout 2008