Partager


Le Spartak Moscou (Russie) a remporté sa deuxième Euroligue (basket) consécutive en battant Brno de la République Tchèque par 75-60.

Hamchétou Maïga et ses coéquipières échouent ainsi à un pas de la plus haute marche du podium. Toutefois, elles n’ont pas démérité car l’équipe en face est aujourd’hui, de loin, la meilleure en Europe.

Sans équivalent en Europe, le Spartak Moscou a logiquement remporté sa deuxième Euroligue dames de basket de suite en battant l’équipe hôte de Brno (75-60). C’était le dimanche 13 avril 2008 en finale.

Après cinq minutes, l’issue de la finale ne faisait déjà plus guère de doute (12-2) et la suite n’allait être qu’un long cavalier seul pour la puissance russe, portée une nouvelle fois par Lauren Jackson (18 points, 12 rebonds…)
Dominé en talent à tous les postes, Brno, qui avait comblé un déficit de 17 points face à Bourges en demi-finale, n’a cette fois rien pu faire, si ce n’est de réduire l’écart, monté un moment à 25 unités (58-33, 26e), sur la fin.

Sur la scène continentale, l’armada dirigée par Natalia Hejkova n’a perdu qu’un match, en début de saison face aux Polonaises de Gdynia où le Spartak était privé de plusieurs de ses stars, avant de sprinter vers le titre en pratiquant le plus beau basket d’Europe.

« Si on joue à notre niveau, personne ne peut nous battre« , a estimé Hejkova. En finale, le Spartak était à la hauteur de sa réputation pour éteindre Gambrinus Sika-Brno (République Tchèque) et son chaleureux public. Malgré cette défaite, il faut reconnaître que la capitaine des Aigles a été l’une des rares joueuses à avoir tiré son épingle du jeu.

Alphaly

15 avril 2008.