Partager

Les Rouges, leaders du championnat affrontent des Scorpions invaincus depuis 14 matches. Laquelle des deux formations soulèvera le prestigieux trophée, demain au stade Modibo Keïta ?

Djoliba-Réal, c’est la bataille des étoiles. Les deux équipes qui s’affrontent demain en finale de la 61è édition de la Coupe du Mali, cumulent 29 couronnes. Le Djoliba compte 19 trophées, contre 10 pour le Réal. Seul le Stade malien, recordman de Dame Coupe (21 titres) peut se targuer d’avoir fait mieux que les Rouges et les Scorpions.

Ce samedi, le Djoliba et le Réal vont s’affronter en finale de la Coupe du Mali pour la 8è fois depuis le lancement de la compétition en 1961. Pour le moment, petit avantage au Djoliba qui totalise 4 victoires (1973, 1978, 1981, 1996) contre 3 pour le Réal (1964, 1980, 1989).

La dernière confrontation entre les deux clubs à ce niveau remonte au 28 juillet 1996, soit plus d’un quart de siècle. Pour la petite anecdote, ce choc a été remporté 2-1 par les Rouges grâce à deux réalisations de Dédé Tamboura (22è min) et Soumaïla Coulibaly (70è min). Cheick Oumar Dramé a réduit le score pour les Scorpions en toute fin de partie (90è min).

Pour atteindre ce stade de la compétition, le Djoliba a dominé, successivement le FC Seaman (3-0) lors de la phase de la Ligue du District de Bamako, Elewidj (1-0, a. p. seizième de finale), le Sonni de Gao (1-0, huitième de finale), l’AS Douanes de Sikasso (3-0, quart de finale) et Binga FC (1-0, demi-finale). Sur sa route, le Réal a croisé le fer avec les Onze Créateurs (1-0, phase de la Ligue du District de Bamako), l’AS Légal-Ségou de Kayes (2-0, seizième de finale), Afrique football élite (3-0, huitième de finale), l’ASOM (1-0, quart de finale) et le Stade malien (1-0, demi-finale).

Les deux finalistes de la précédente édition, à savoir le Stade malien et Binga FC ont été éliminés en demi-finales et l’histoire retiendra que c’est le Réal qui a écarté les Stadistes, détenteurs du trophée. Pour revenir à cette 61è finale de Dame Coupe, elle promet une belle bataille avec d’un côté, le Djoliba, leader du championnat et qui vise le doublé coupe-championnat et de l’autre, le Réal, l’une des équipes les plus en forme du moment.

Les Scorpions ont connu un début de saison tellement difficile que la plupart des observateurs se sont posés la question de savoir si l’équipe allait préserver sa place en première division. Puis est arrivé le technicien Nouhoum Diané. En quelques semaines, l’équipe a repris la bonne direction de marche, s’éloignant progressivement de la zone rouge, avant de s’installer au milieu du tableau (les Scorpions occupent actuellement la 7è place avec 42 points).

Les protégés du coach Nouhoum Diané restent sur 14 matches sans défaite en championnat (7 victoires, 7 nuls, 13 buts marqués, 3 encaissés) et ont accroché le Djoliba à l’aller, comme au retour (0-0). Ces statistiques parlent d’elles-mêmes, surtout quand on sait que le Réal a également réalisé un parcours sans faute en Coupe du Mali. Quand l’ancien sélectionneur des Aiglons remplaçait Amadou Pathé Diallo sur le banc de l’équipe, les Scorpions occupaient la 12è place du classement, avec 10 points récoltés en 9 journées de compétition (2 victoires, 4 nuls, 3 défaites, 3 buts marqués, 4 encaissés).

Après 30 journées de débats, le Djoliba affiche 55 points au compteur et compte 5 longueurs d’avance sur son dauphin, l’AS Bakaridjan (50 points) et 8 sur le troisième du classement, l’USC Kita (47 points). Si l’équipe de Sékou Seck «Backo» ne survole pas le championnat, force est d’admettre qu’elle est la plus constante avec 15 victoires, 10 nuls et 5 défaites.

Le capitaine Oumar Camara et ses partenaires ont inscrit 39 buts (la meilleure attaque du championnat) pour 16 encaissés (la deuxième meilleure défense, derrière le Réal qui en a pris quatre de moins). Pour cette finale, le Djoliba peut compter sur son meneur de jeu, Aboubacar Diarra «Senior», probablement le meilleur joueur de la saison. C’est lui qui donne le tempo au jeu des Rouges, oriente le jeu de l’équipe et casse les lignes adverses.

La dernière victoire des Djolibistes en Coupe du Mali remonte à 2009 face au Stade malien, défait 1-0 au stade Amary Dao de Ségou, grâce à une réalisation de feu Lassana Diallo (22 min). Depuis, le Djoliba n’a plus goûté à la joie de la victoire, s’inclinant trois fois en finale contre le Stade malien (1-0, 2013), les Onze Créateurs (1-0, 2014) et encore le Stade malien (2-1, 2018).

L’entraîneur djolibiste Sékou Seck «Backo» a remporté l’édition 2011 de Dame Coupe avec le COB (victoire 2-1 après prolongations contre le Stade malien) et vise son deuxième trophée cette année. Son adversaire Nouhoum Diané lui, n’est autre que le détenteur du trophée qu’il a remporté en 2018 et l’année dernière avec le Stade malien.

Le vainqueur de cette 61è édition de la Coupe du Mali représentera notre pays à la Coupe de la Confédération 2022-2023.

Samedi 25 juin au stade Modibo Keïta


16h30 : Djoliba-Réal


Arbitrage de Boubou Traoré, assisté de Modibo Samaké et d’Amadou B. Guissé.

Source: L’Essor