Partager

Quelque 2.300 employés du groupe Anglo American Platinum (Amplats) qui refusaient de sortir d’une mine sud-africaine de platine depuis près de deux jours ont mis fin à leur sit-in et sont remontés à la surface dimanche soir, a annoncé le groupe lundi.(…) « Les employés exigeaient que la suspension d’un délégué syndical Amcu soit levée.« L’entreprise encourage les employés à faire part de leurs problèmes à travers les canaux disponibles et à s’abstenir de participer à des activités illégales. Nous ne négocierons pas avec des employés engagés dans des activités illégales…” a déclaré le directeur d’Amplats, Chris Griffith, cité dans le communiqué. Le délégué syndical Amcu a été suspendu dans l’attente d’une enquête pour violation des règles de sécurité », a rappelé le groupe. Les débrayages sont fréquents dans les mines sud-africaines, enjeu de rivalités syndicales souvent violentes opposant notamment le Syndicat national des mineurs (NUM), proche du pouvoir, et Amcu, une formation plus radicale qui a massivement recruté ces derniers mois en exigeant notamment de très fortes augmentations de salaires.Le NUM a estimé que le sit-in souterrain de la mine de Dishaba était une « prise d’otage (…) de travailleurs innocents », dont certains étaient malades, et qui ont été privés de nourriture pendant de nombreuses heures. AFP.