Partager

Les recherches ont pris fin dimanche sur les lieux du déraillement de train survenu le 21 juin au Congo, entre Pointe-Noire (sud) et Brazzaville, qui a fait plus de 50 morts, a annoncé la compagnie qui exploite la ligne ferroviaire. « Sur le lieu de l’accident, toutes les recherches sont terminées. On n’a pas retrouvé de nouveau corps », a déclaré le directeur général du Chemin de Fer Congo-Océan (CFCO), Joseph Sauveur El Bez.Samedi, le responsable de la communication du comité de crise, Michel Mongo, avait affirmé que 90 blessés de l’accident demeuraient hospitalisés, dont 32 étaient dans un état grave et nécessitaient des interventions chirurgicales.Le Congo a observé dimanche son deuxième jour de deuil en mémoire des défunts de l’accident. Le président congolais Denis Sassou Nguesso et plusieurs autorités du pays sont arrivés à Pointe-Noire où un hommage national sera organisé lundi.Dans la ville, les drapeaux étaient en berne. Des branches de palmiers étaient visibles à des arbres et poteaux sur les principales artères, signe de deuil dans la tradition congolaise.AFP.