Partager

L’ambassadeur du Burkina Faso au Mali, SE Mohamed Sanné Topan a organisé une cérémonie d’au revoir le mercredi dernier au sein de la Chancellerie à Hamdallaye ACI 2 000. Ont pris part à cette rencontre, les membres du gouvernement notamment le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed, celui des affaires foncières, Tieman Hubert Coulibaly, les diplomates accrédités au Mali et un parterre d’invités.

Pour rappel, c’est le vendredi 25 avril 2003 que Mohamed Sanné Topan a présenté sa lettre de créance au président de la République comme ambassadeur du Burkina Faso au Mali.

En organisant ce diner, SE Mohamed Sanné Topan qui est au terme de sa mission, a saisi l’occasion pour faire ses adieux au gouvernement, à ses homologues, au peuple Malien et à ses compatriotes burkinabés après avoir passé dix ans au Mali. C’est un diplomate qui su maintenir le cap des bonnes relations et qui a posé des actions au profit des peuples maliens et burkinabés.

Le Mali et le Burkina Faso sont unis par des liens séculaires et appartiennent à plusieurs organisations sous régionale. Fort de ces relations privilégiées, le diplomate burkinabé, arrivé au terme de sa mission, a salué l’excellente coopération qui existe entre les deux pays.

Il a promis d’œuvrer pour le raffermissement de ces liens d’amitié qui caractérisent depuis la nuit des temps les rapports entre ces deux pays.

Par ailleurs, il s’est dit très confiant de l’avenir des relations entre les deux pays. Des relations qui concernent plusieurs domaines. » Ce qui est remarquable dans ce pays, c’est la gentillesse naturelle de la population et son sens inné de l’accueil « , a-t-il dit. Avant de promettre de tout faire , non seulement pour promouvoir l’image du Burkina Faso dans sa grande diversité à l’étranger, mais aussi de continuer à travailler pour la promotion des relations entre ces deux pays.

En reconnaissant en lui un diplomate au caractère exceptionnel, l’Association des jeunes burkinabés résidant au Mali et le Club international Olof Palm lui ont honoré à travers la remise de plusieurs distinctions.

Le Doyen du corps diplomatique, Abderrahim Ahmed Abou Rabah a évoqué un diplomate courtois qui a su développer les relations diplomatiques et de coopération entre son pays et le Mali. Il a ensuite salué le rôle capital joué par le Burkina Faso à travers son ambassadeur depuis les événements du 22 mars jusqu’à l’élection du président Ibrahim Boubacar Keita à la magistrature suprême en passant par l’occupation du Nord du pays par les bandits armés, la transition dirigée par le Pr Dioncounda Traoré. Avant de lui remettre une médaille en or.

Pour sa part, le secrétaire général du bureau de la communauté burkinabé, Souleymane Sawadogo s’est dit affecter du départ d’un grand diplomate qui a toujours œuvré à réunir et unifier la diaspora burkinabé au Mali.

Bandiougou DIABATE

08 Octobre 2013