Partager

Le président sud-africain Jacob Zuma achève, ce mercredi matin 30 octobre 2013, une visite de 48 heures à Kinshasa en RDC. Un voyage d’Etat caractérisé par des accords de coopération économique. Congolais et Sud-Africains semblent décidés à relever le défi du développement du continent. Aussitôt arrivé à Kinshasa, le président Zuma a co-présidé avec le chef de l’Etat congolais Joseph Kabila la signature de l’accord de coopération énergétique. Cet accord concerne la construction de la 3ème phase du barrage hydroélectrique d’Inga dans le Bas-Congo. L’Afrique du Sud achètera plus de la moitié de la production de cette centrale, un projet jamais réalisé sur le continent, a expliqué Jacob Zuma au Parlement où il s’est rendu juste après la signature de l’accord. Devant les députés et sénateurs, le président sud-africain a fait comprendre que l’Afrique du Sud et la RDC ont scellé leurs relations. Il s’est insurgé contre les actions de déstabilisation du Congo Kinshasa. Beaucoup de morts, plus d’un million de déplacés. Les rebelles doivent déposer les armes, a martelé Jacob Zuma : «Trop c’est trop. C’est maintenant le temps de la paix. A ceux qui défieraient ceci pour leur propres intérêts égoïstes, nous restons fermes dans le message…». RFI