Partager

Hier, une séance de travail entre le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle Mme Diallo M’Bodji Sène, le secrétaire général du ministre de l’éducation nationale Barthélémy Togo et Mr Shiltz a eu lieu.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des activités menées par le Luxembourg dans le domaine de l’éducation et de la formation professionnelle, faisant partie des secteurs prioritaires de la coopération entre le Mali et le Luxembourg.

Assistance technique fournie par le Luxembourg à travers le BIT, projet multisectoriel d’investissement dans la région de Ségou, et projet d’initiatives locales pour l’emploi à Bamako, projet de  » Alphabétisation fonctionnelle et formation des femmes en zone péri-urbaine de Bamako, quartier de Lassa « , et projet de l’  » Alphabétisation et appui aux initiatives des femmes et des jeunes du quartier de Missabougou « , représentent les thèmes discutés durant la rencontre par les deux parties.

D’un coût de plus d’un milliard de Fcfa, les deux premiers projets, ayant trait à l’emploi, relèvent de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté à travers la création d’emplois décents pour les jeunes qualifiés ou non par la mise en œuvre de travaux à haute intensité de main-d’œuvre, l’émergence de PME locales, l’organisation de la société civile, l’appui aux collectivités et la mise en valeur des ressources locales au profit des producteurs locaux en milieu rural et urbain.

Estimés à près de 1,8 milliard de Fcfa, les deux derniers projets concernant l’éducation nationale, ont permis d’entreprendre des activités d’éducation non formelle, de formation et d’insertion socioéconomique des jeunes non scolarisés ou déscolarisés.

Tout en saluant les bons résultats enregistrés au niveau de ces différents projets, promesse a été faite par Mr Shiltz, de s’engager à renforcer l’intervention de son pays dans les domaines de l’éducation et de la formation professionnelle.

20 avril 2005