Partager


La mission de la Ligue Populaire et Sociale des Tribus du Grand Sahara a entamé, du 15 au 25 mai 2008, en République du Mali, une médiation de bons offices entre les autorités du pays et les mouvements rebelles dans le Nord, sur l’initiative du Guide de la Révolution du 1er septembre de la Grande Jamahiriya.

Cette mission, qui intervient en réponse à l’appel lancé par le leader libyen, le 19 mars 2008 lors de la 3è rencontre de Kampala (Ouganda) chargeant les membres de la Ligue «Rabita» de contribuer à la réconciliation entre le Gouvernement de la République du Mali et la Rébellion au Nord du pays.

Lors de leur prise de contact avec le Président du Mali, Amadou Toumani Touré, le 16 mai 2008 à Koulouba (Bamako) celui-ci leur a réitéré sa réelle volonté pour la restauration de la Paix et de la Sécurité au Nord du pays dans le cadre du strict respect de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale.

La mission est parvenue, lors de son séjour, aux résultats suivants :

1°) La Réactivation du Processus de Paix entre le Gouvernement et la Rébellion, processus qui était en état de léthargie ;

2°) L’accord sur la reprise des négociations et le dialogue comme unique voie de règlement du conflit en application de tous les accords depuis le Pacte National de 1991 jusqu’au Protocole de Tripoli du 2 avril 2008 ;

3°) La mission a sensibilisé les chefs de Tribus sur la nécessité d’adopter le dialogue et la concertation comme unique moyen de règlement du conflit et les a exhortés à poursuivre et à parrainer cette initiative de Paix ;

4°) Les leaders et chefs de Tribus au niveau local louent hautement le rôle du Guide de la Révolution du 1er septembre pour cette initiative et ses initiatives précédentes pour l’instauration de la paix et de la stabilité dans le Grand Sahara en vue de faire échec aux tentatives néo-coloniales qui ciblent la sous-région.

La Délégation

Situation à Kidal :

Les ressortissants d’Araouane condamnent fermement les actes de violence

Le bureau du CADI, Collectif d’Araouane pour le Développement Intégré, Association regroupant les ressortissants et sympathisants d’Araouane toutes composantes ethniques confondues, est très préoccupé par la situation qui prévaut au septentrion de notre pays.

Par conséquent, le directoire du CADI, au nom de l’ensemble de ses adhérents,

. Condamne fermement les actes de violence qui sévissent dans la région de Kidal, compromettant du coup la quiétude et la tranquillité des populations qui n’aspirent qu’à la paix et à la cohésion sociale,

. Lance un appel présent pour l’arrêt immédiat des hostilités à l’effet de privilégier toutes les voies idoines susceptibles de favoriser un climat de confiance et le retour à la négociation sur la base de l’accord d’Alger,

. Exprime son soutien indéfectible au chef de l’Etat et à notre Armée nationale pour leur comportement patriotique face à la situation,

. Présente ses condoléances les plus attristées à la nation entière ainsi qu’aux familles des soldats tombés en mission et souhaite prompt rétablissement aux blessés,

.Exhorte les autorités à persévérer dans la voie de la négociation mais dans un cadre concerté et inspiré par la vérité, la réconciliation des coeurs et des esprits.

Vive le Mali uni pour un développement harmonieux !


Le Président

Baba Moulaye – Cell 675 04 57

27 Mai 2008