Partager

Le Projet Cadre Intégré évalue ses performances

Le Projet Cadre Intégré, plus connu dans le domaine de l’exportation des mangues du Mali, en collaboration avec le Comité National de Validation des Statistiques a organisé le mercredi 20 août 2008 à l’hôtel Nord-Sud de Bamako une réunion d’évaluation et de validation des statistiques d’exportations de mangues au titre de la campagne 2008.

La rencontre était présidée par M. Mahamane Touré, Directeur National du Commerce et de la Concurrence, point focal du cadre intégré. Elle a enregistré la présence de M. Mohamed Sidibé, coordinateur du Projet Cadre Intégré, ainsi que d’autres acteurs en provenance de Sikasso, Bougouni, Yanfolila, Kolondièba, Bamako.

Les mangues du Mali sont de plus en plus prisées à l’extérieur. De 4000 tonnes exportées en 2006, nous sommes passés à 6000 tonnes en 2007 et plus de 8000 tonnes en 2008. Cette montée en flèche de la courbe est à l’actif de tous les acteurs et principalement du coordinateur du Projet Cadre Intégré M. Mohamed Sidibé.

Le dispositif mis en oeuvre

La Direction Nationale du Commerce et de la Concurrence, à travers le programme Cadre Intégré, en collaboration avec le Comité National de Validation des Statistiques du commerce extérieur, a mis en place un dispositif de suivi et d’amélioration des statistiques d’exportation à partir de la réunion de Concertation sur le sujet organisé du 14 au 16 avril 2008 à Bamako. Ce dispositif permet, au niveau national, d’assurer le suivi de la Politique Commerciale, à travers des données telles que le volume des exportations de mangues.

En plus de sa contribution à la réflexion sur son amélioration, le Cadre Intégré contribue à la prise en charge du dispositif de suivi et d’amélioration des statistiques d’exportation en vue d’asseoir les bases d’une étude globale portant sur les circuits des données du commerce extérieur, du producteur à l’exportateur, la diffusion annuelle de ces données à travers une réunion d’évalutation et de validation des données de la campagne d’exportation.

Les experts nationaux des services membres du comité national de validation des statistiques du commerce extérieur, les représentants des producteurs et des opérateurs économiques, ainsi que des partenaires au développement sont invités à faire des contributions positives qui permettront d’améliorer le dispositif et la fiabilité des données.

Les objectifs de la réunion

Le dispositif mise en place vise à produire des éléments utiles à l’élaboration d’indicateurs en vue de suivi de la Politique commerciale nationale en tant qu’outil efficace de planification. A cet effet, la réunion est un cadre approprié de concertations et d’échanges sur les méthodes de collecte et d’évaluation du volume des exportations de mangues.

Elle permettra de connaître le volume des exportations périodiquement validé par le Comité National de Validation des Statistiques du commerce extérieur à partir du Dispositif de Suivi et d’Amélioration des statistiques d’Exportation.

La réunion a également permis aux participants d’examiner les propositions formulées par les experts chargés des études, de mettre à jour et de compléter les orientations issues de l’atelier d’avril 2008. Cette rencontre a donné aussi l’occasion aux experts chargés d’études de recueillir les observations et suggestions en vue de finaliser leurs rapports.

Les attentes des plus hautes autorités

Le Directeur National du Commerce et de la Concurrence, M. Mahamane Touré, représentant le ministre de l’Economie de l’Industrie et du Commerce a laissé entendre que la réunion permettra d’obtenir des données reflétant la réalité de tous les efforts déployés par les exportateurs et les autres acteurs de la filière mangue.


“La présente initiative du Cadre Intégré, en collaboration avec le comité national de validation des statistiques du Commerce Extérieur est motivée par la nécessité de disposer de statistiques fiables reflétant les flux réels d’exportation afin de permettre entre autres, d’évaluer l’impact des actions menées par le gouvernement, les Partenaires Techniques et Financiers et les acteurs de la filière… nationale
”, a dit M. Touré.

De ce point de vue, le volume des exportations est un indicateur approprié. “Aussi, les données validées qui sortiront de vos travaux permettront le suivi de la politique commerciale nationale”, a dit M. Touré. En tout cas le volume des exportations reflète la performance d’un maillon essentiel de la filière, en l’occurrence les exportateurs.

C’est cette performance et la compétitivité des filières d’exportation qui permettront de tirer meilleur profit de l’insertion de l’économie malienne au Système Commercial Multilatéral et, par là réduire la pauvreté par l’augmentation du revenu des producteurs, objectif ultime visé par le Cadre Statégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté (CSCRP) 2007-2011.

Les mangues du Mali au salon de Berlin

Le programme Cadre Intégré depuis mai 2005 contribue largement à l’amélioration de la qualité de la manque et à l’accroissement des exportations à travers le renforcement des capacités des acteurs et des structures d’encadrement et aussi, en accomplissant efficacement le rôle traditionnel de la Direction Nationale du Commerce et de Concurrence, à savoir la promotion commerciale.

Pour la campagne 2008, les actions du Programme Cadre Intégré ont porté essentiellement sur le traitement phytosanitaire de 5 000 ha de vergers ; la sensibilisation aux bonnes pratiques agricoles des producteurs et au respect du cahier de charges par les exportateurs ; la formation des auditeurs internes et des responsables qualité, l’accompagnement à la certification GlobalGap dont la codification des vergers et la mise en place d’un système qualité dans les entreprises d’exportation ; l’équipement de la Station PLAZA de matériel de contrôle phytosanitaire de standard international, le renforcement des capacités des Petites et Moyennes Entreprises (PME) de transformation de fruits et légumes des cercles de Bougouni, de Yanfolila et de Kolondiéba ; l’organisation de la participation des exportations aux manifestations commerciales, en l’occurrence le plus grand salon de fruits et légumes du monde, Fruit Logistica de Berlin, du 07 au 09 février 2008.


Daba Balla KEITA

21 Août 2008