Partager

Le 6 Juin 2007, le monde politique malien perdait un grand homme en la personne de l’ancien Maire central du District de Bamako, Moussa Badoulaye Traoré. L’homme a été un responsable et militant de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP), mais était également estimé, particulièrement par les populations de la Commune II.

Si bien que lors de l’organisation de la Coupe dédiée à sa mémoire, des hommes de tous bords politiques avaient contribué soit matériellement, soit financièrement, à la réussite de ce tournoi, tout au long de ses quatre mois de compétition.

Qui était Moussa Badoulaye Traoré?

Depuis les premières heures de la création du parti de l’Abeille en 1991, Moussa Badoulaye Traoré s’est trouvé au coeur de l’implantation et de la consolidation du parti en Commune II et à travers le District. Il a ainsi mené plusieurs actions et initiatives pour le parti.

Toute chose que le Secrétaire Général actuel de la section II du parti, M. Sékou Diakité, a reconnu ,lors du mémorial de la Coupe de football dédié au défunt : “Durant toute sa vie, Moussa Badoulaye n’a fait qu’effectuer constamment des isions positives en faveur de notre parti commun. Il a donné toute la mesure de ses compétences pour le devenir de l’Adéma en Commune IIet un peu partout au Mali. Il mérite toute notre reconnaissance, car c’était un homme affable, humble et sincère”.

Selon les témoignages recueillis sur place, Moussa Badoulaye Traoré était tout simplement un bâtisseur. En effet, on se rappelle que lorsqu’il avait été élu Maire central du District, il avait été à l’origine de la création de cette police urbaine appelée B.A.B.A. Une initiative qui a permis le recrutement de beaucoup de jeunes.


Le défunt serait-il oublié?

Compte tenu de tout ce qu’il avait entrepris en faveur de l’Adéma-PASJ, certains observateurs n’ont pas pu s’empêcher de constater que Moussa Badoulaye a vite été oublié, car depuis son décès, aucune manifestation n’a été organisée en sa mémoire. Il avait fallu que des jeunes de tous bords politiques -plus précisément ceux de Niaréla- aient l’initiative d’organiser une Coupe de football en son nom.

C’est ainsi que la section lI de l’Adéma, dirigée par le ministre du Développement Social, M. Sékou Diakité, a enfin décidé de prendre cette compétition en charge. Lors du lancement de cette Coupe, plusieurs bonnes volontés ont également manifesté leur soutien pour la réussite du tournoi.

Malheureusement, certains n’ont pas respecté leur parole donnée. Selon des organisteurs du tournoi, toutes les personnes qui avaient promis de l’argent n’ont jamais donné signe de vie, même si d’autres ont tenu promesse. “Certains ont voulu redorer leur blason en perte de crédibilité dans la Commune II. Ils voulaient se servir du nom de Moussa Badoulaye Traoré pour se relancer”, a déclaré un des organisateurs.

Depuis le lancement du tournoi, on n’a pas vu certains responsables du parti, ne serait-ce que par de petites contributions. A l’exception de Sékou Diakité et de la fondation Moussa Badoulaye Traoré dirigée par sa femme, on n’a vu personne. Sur les 3 millions et quelques promis, on n’a eu que moins de 2 millions. Ce qui a compliqué davantage l’organisation”, a confié un autre organisateur. C’est dire que certains compagnons de Moussa Badoulaye ont déçu plus d’un.


Dioncounda Traoré, fortement critiqué

Mais ce qui n’a pas encore été apprécié, c’est la déclaration du président du Comité Exécutif (C.E.) de l’Adéma-PASJ, concernant le disparu. En effet, lors de la finale jouée le 15 Novembre, Dioncounda Traoré était revenu sur… l’exclusion de Moussa Badoulaye Traoréd u parti pendant trois ans.

“Nous sommes là pour rendre un hommage mérité à feu Moussa Badoulaye pour tout ce qu’il a fait pour nous d’abord en Commune II, ensuite pour le parti. Ce donc n’est ni le lieu, ni le moment de raviver de vieilles plaies”, avait déploré un habitant de la Commune II. Et un autre, d’enchaîner, à l’endroit du président du parti des Ruchers : “Qu’est-ce qu’il a fait pour que la compétition soit belle? On ne l’a pas appelé pour qu’il vienne souiller la mémoire du disparu, mais parce qu’il est le président du parti ”.

En tout cas, les organisateurs de cette Coupe de football dédiée à la mémoire de Moussa Badoulaye Traoré ont désormais décidé de pérenniser cette compétition. D’ailleurs, selon les organisateurs, dans les années à venir, cette Coupe concernera toutes les équipes des 6 communes de Bamako et environs. Aussi, la veuve du disparu, Mme Traoré Kadiatou Diakité, à travers la fondation du nom de son mari, contribuera désormais à la pérennisation de cett Coupe de football;

Espérons que tous les enseignements de cette 1ère édition seront tirés en vue de parfaire les prochaines éditions et atteinre le but visé : conserver, dans les esprits, la mémoire du disparu.


Sadou BOCOUM

18 Novembre 2008