Partager

Dans le souci d’inscrire cette manifestation culturelle sur la liste des grands événements de l’Afrique de l’ouest, pour cette 3e édition, les organisateurs ont élaboré un programme alléchant.

Selon Mamou Daffé, directeur du festival sur le Niger, l’édition de cette année s’articulera autour de 6 grandes manifestations : Le forum qui traitera du thème : “jeunes et emplois”, les manifestations culturelles intitulées “Ségou accueille Sikasso”, Une exposition d’Art sur le thème : “Ségou capitale du Bogolan”, Une foire artisanale et agricole, des méga concerts sur le fleuve et des veillées de contes sous les Balanzas.

Le 1er février 2007, premier jour du festival, la salle de spectacle “Merou Bah” abritera le forum “Jeunes et Emploi”. Pour animer ce débat, les organisateurs ont fait appel à d’éminents économistes, sociologues et juristes, parmi lesquels des experts bien connus au Mali : Dr. Bassary Touré, Me Mamadou Ismaël Konaté, Dr. Dramane Haïdara, Idrissa Ly, etc. Au cours de ce débat, les personnes ressources auront la charge de dégager les causes et les conséquences du manque d’emplois décents. Ils feront des propositions de solutions pour aider un pays comme le Mali à sortir de l’impasse. Dans le volet des manifestations culturelles, le festival fait cette année un clin d’œil au riche patrimoine culturel de la région de Sikasso. Invité d’honneur de la troisième édition du festival sur le Niger, Sikasso sera présent avec des troupes traditionnelles pour faire revivre nos rites ancestraux qu’on a tendance à oublier. En plus des prestations des troupes de Sikasso, les festivaliers auront l’opportunité d’assister à des courses de pirogues, à la pièce de théâtre “Bougouniéré invite à dîner” et à des prestations des chasseurs, des masques et marionnettes.

L’exposition d’art intitulée “Ségou, capitale du Bogolan”, portera sur le thème générique du “Bogolan, hier et aujourd’hui”. Cette exposition, assortie d’un défilé de mode du Bogolan présenté par le centre Soroblé, sera organisée en trois axes : une rencontre internationale des artistes plasticiens de la sous-région, une exposition de la galerie Kasobané sur le thème du Bogolan contemporain, une exposition du groupe Benkadi et Sinignesigi de Ségou sur le Bogolan traditionnel : “20 années d’expérience de création de Bogolan”, une exposition du centre Ndomo, intitulée : “15 ans d’expérience en création, formulation et insertion des jeunes dans la confection du bogolan”. L’exposition d’art prendra fin par une conférence sur : “le Bogolan, hier et aujourd’hui”. Pour cette manifestation, les organisateurs ont invité des artistes maliens de renommée internationale : Ismaël Diabaté, Thierno Diallo, Malick Touré, Kader Kéïta, Hama Goro, Yacouba Lam, Alou Doumbia, Youssouf Diarra et Issa Koné.

A côté de ces expositions, le programme du festival prévoit aussi l’organisation d’une foire artisanale et agricole. Selon les organisateurs, cette foire offrira une grande opportunité à nos artisans et agriculteurs de vendre leurs produits et de se faire connaître sur le marché international. Mais de toutes les activités programmées, les concerts sur le fleuve placés cette année sous le thème “du Kora manding au ngoni Bambara”, seront les grandes attractions. En attendant la révélation des noms des artistes surprises, les organisateurs ont levé le voile sur les noms des artistes déjà confirmés. Cette année, les festivaliers auront le privilège d’assister aux prestations des artistes comme Habib Koité, Toumani Diabaté, Oumou Sangaré, Les go de Koteba, Tinariwen, Doussou Bagayogo, Bassékou Kouyaté, Abdoulaye Diabaté, Vieux Farka et son groupe, Papa G. Diarra, Mah Kouyaté n°2, Lobi Traoré et Joep Pelt, Néba Solo et l’orchestre régional de Ségou.

Assane Koné pour Le Républicain

10 janv 07