Partager

La quatrième édition du festival Paris-Bamako s’est déroulée le samedi 5 avril 2008 à l’Institut des Jeunes Aveugles de Bamako. L’initiative de Paris de Bamako est parrainée par les couples non voyants Amadou et Mariam, deux artistes renommée et Ambassadeurs du Mali à l’étranger.

Cette année, ce festival, édition 2008 avait comme invitée Mme Amélie Guitar, artiste non voyante, âgée de 18 ans. Les artistes maliens Naïni Diabaté et Afel Bocoum étaient aussi parmi les invités.

Comme toujours, l’organisateur principal était Alain Mikli, créateur opticien et partenaire officiel du festival. Sur la scène, l’animation était assurée par le présentateur de l’émission Jouvence à la télévision nationale.

LA RECONNAISSANCE DE L’UMAV AU COUPLE

Dans son mot introductif, le Directeur de l’Union Malienne des Aveugles, M. Moumouni Diarra a souhaité la bienvenue aux participants au sein de l’Institut National des Aveugles.

Le Directeur a aussi remercié Amadou et Mariam au nom de tous les aveugles du Mali. Leur satisfaction pour le geste de reconnaissance et de sympathie du couple artiste à l’égard de l’ensemble des membres de l’Institut.

Il a aussi manifesté sa reconnaissance à l’endroit de tous les partenaires venus de Paris. Selon le Directeur, le parrainage du festival par Amadou et Mariam est l’expression se tout son sens de bienfaisance. Car, ce couple n’a ménagé aucun effort pour aider à relever les défis de l’Institut des Jeunes Aveugles.

A ses dires, l’objectif de Paris-Bamako a été atteint. Ce festival a permis d’élargir aujourd’hui les partenaires de son institut. Ce qui a permis de relever des conditions difficiles d’études et d’alimentation mais aussi au plan matériel.

Pour terminer, il dira que le festival Paris-Bamako a été utile pour eux. Ils espèrent en effet que les projets affichés pour bientôt soient à terme dans de bonnes conditions.

AMADOU ET MARIAM

Le couple a salué l’UMAV pour sa disponibilité totale en acceptant d’organiser cet événement qui s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de condition de vie et de travail. Ils n’ont pas manqué pour la circonstance de remercier le Programme Alimentaire Mondial pour son appui constant.

Selon leurs amis Parisiens, ce festival a permis de réaliser les cantines scolaires qui donnent des motivations à plus de 700 jeunes aveugles au Mali. Aussi, une infirmerie a été réalisée. Ces efforts sont des gouvernements canadien et parisien qui sont aussi des partenaires privilégiés.

En effet, au cours de ce festival, un film documentaire des précédentes éditions Paris-Bamako avec des artistes a été projeté sur l’écran géant. Ce film avait pour objectif de favoriser l’accès à l’éducation des jeunes aveugles.

QUE SIGNIFIE FESTIVAL PARIS-BAMAKO ?

Ce festival, c’est la synthèse entre des rêves de métissage musicaux et des besoins des aveugles et des malvoyants rencontrés grâce à Amadou et Mariam à Bamako.

Les éditions de Paris-Bamako ont permis l’achat de matériel pédagogique spécialisé pour l’école, de rénover l’internat, d’acheter des lits et des matelas, de rénover la cuisine et l’infirmerie.

L’IJA est un institut d’éducation spécialisé pour les personnes déficientes visuelles (aveugles et malvoyantes) qui accueille principalement des enfants scolarisés de la classe primaire jusqu’à la troisième, puis en milieu ordinaire, du lycée jusqu’à la faculté.

L’IJA dépend de l’UMAV (Union Malienne des Aveugles) et accueille 150 jeunes (internes et demi pensionnaires). Tous ces jeunes sont atteints de déficience visuelle isolée ou associée à d’autres handicapes.

Hady BARRY

07 avril 2008.