Partager

Depuis le17 Novembre, Bamako est la capitale du livre sous tous ses aspects. De “La fureur de lire” , en passant par “ Le temps des livres”, “Lire en fête” s’est désormais installé dans le dispositif éducatif et culturel du Mali, grâce à l’implication du ministère de la Culture, à travers la Direction nationale des Bibliothèques et de la Documentation (DNBD) et le Centre National de la Lecture Publique (CNLP) et leurs démembrements dans tout le pays.

Depuis plus d’une décennie, de nombreuses associations participent plus activement à cette fête du livre dont le but est de susciter et d’entretenir le goût de la lecture chez les jeunes et les moins jeunes.

Le thème de cette année porte sur “la ville”, espace de vie, de rencontres, d’échanges et de culture par excellence qui a inspiré nombre d’écrivains, d’architectes, de sociologues et d’artistes, à travers le Mali et le reste du monde.

Des manifestations grand public, conférences, expositions, rencontres avec les auteurs, concours et séances de lecture à voix haute serviront de support à la fête, jusqu’à la clôture prévue le 24 Novembre.
La France, représentée par son ambassadeur au Mali, soutient ce temps fort en faveur du livre et de la lecture, à travers l’action du Centre culturel Français (CCF) dont la médiathèque et les animations concourent au développement du français dans un archipel culturel francophone.

M. Alhady Koïta, secrétaire général du ministère de la Culture, a félicité le CCF pour son dynamisme vis-à-vis de la promotion de la culture et du livre au Mali, à travers l’organisation annuelle du festival “Lire en fête”, qui est, cette année, à sa 7e édition.

Ses remerciements ont été adressés à l’ambassadeur français qui a bien voulu effectuer le déplacement, ainsi que tous les élèves des lycées Massa Makan Diabaté, Soundiata Kéïta, Demba Samouka, LBAD, Kankou Moussa, Fily Dabo Sissoko, Technique, Kodonso, Prosper Kamara, le groupe scolaire Mamadou Goundo Simaga les étudiants de la FLSAH et toutes les facultés.

Ce déplacement massif démontre à quel point la jeunesse malienne s’intéresse de plus en plus à la littérature en général et celle africaine en particulier.
Cette première journée fut égaillée par un magnifique sketch interprété par le club Massa Makan Diabaté du lycée intitulé “Ville cruelle” tiré du roman de l’écrivain Eza Boto.

Les auteurs et artistes invités sont, entre autres, François Leimdorfer chercheur au CNRS et sociologue, avec son ouvrage, “l’Afrique des citadins”, “Dakar-Abidjan”, Me Abdoulaye Garba Tapo qui est écrivain, avocat universitaire et homme politique avec son livre “Faantankin, la cité des pauvres”, M. Ousmane Diarra dans “ Le vieux lézard”, le groupe de RAP français “ Nouvel R”, et enfin, M. Mandé Alpha Diarra avec “Rapt à Bamako.”

Les partenaires officiels de “Lire en fête” 2007 sont le ministère de la Culture, la Bibliothèque nationale, la médiathèque du CNLP, l’ambassade de France, le CCF, la FLASH, la maison du quartier de Kalaban Koro, le club Massa Makan Diabaté, l’association “Etonnants voyageurs Bamako”, le lycée Soundjata Kéïta, le CNLP et ses bibliothèques (Kayes, Kita, Yélimané, Koulikoro, Fana, Sikasso, Kadiolo, Yanfolia, Ségou, Mopti, Gao, Kidal), ainsi que les lycées de Bamako et les différentes universités d’enseignement du Mali.

Hawa SÉMÉGA

19 novembre 2007.