Partager


Dans le cadre de la 6e édition du festival Etonnants Voyageurs, prévue du 20 au 26 novembre 2006, le Mali est devenu le lieu de convergence des écrivains d’Afrique et d’ailleurs. Hier, les animations et les manifestations ont démarré dans neuf localités à travers le pays. En prélude à cet événement, les principaux organisateurs ont animé, le mercredi 15 novembre 2006, une conférence de presse à la bibliothèque nationale.

Pour Moussa Konomba Kéïta, directeur national des Bibliothèques et de la documentation, cette année, selon les vœux du ministre de la Culture, Cheick Oumar Cissoko, le festival “Etonnants Voyageurs” a lieu en même temps que “Lire en fête”, une autre manifestation destinée à la promotion du livre.

Pour sa part, Moussa Konaté, co-directeur du festival “Etonnants Voyageurs” a précisé que la 6e édition sera, en certains points, à l’image des éditions précédentes et en d’autres totalement différentes.

Les manifestations classiques que sont les débats, les cafés littéraires, l’atelier de bandes dessinées, l’atelier de slam et la matinée de contes, sont cette année au programme des activités de la manifestation organisée à l’honneur du livre.

Au delà de ces manifestations classiques, il a annoncé que cette année, la décision a été prise de faire un journal du festival. Edité par les éditions “Dunia”, ce journal sera écrit par des lycéens de Bamako.

Pour cette édition, il a aussi annoncé la distribution de 7900 livres dans le cadre d’une action entamée depuis l’année dernière par les centres E. Leclerc qui ont mis à la disposition des bibliothèques maliennes 20 000 livres.

A l’instar des éditions précédentes, M. Konaté a annoncé que celle de cette année démarrera dans 9 villes du Pays : Gao, Kayes, Kidal, Kita, Koulikoro, Mopti, Ségou, Sikasso et Tombouctou.

“Etonnants Voyageurs” sillonneront ces villes, du lundi 20 au mardi 21 novembre 2006, dans le cadre de la décentralisation, pour des animations des rencontres et des conférences-débats.

Après ces “Etonnants Voyages” dans les villes de l’intérieur du Mali, les écrivains, à partir du jeudi 23 novembre 2006, vont occuper des espaces comme la bibliothèque nationale, le centre culturel français, l’Ecole normale supérieure, la Faculté des lettres, arts et sciences humaines.

De son côté, Maëtt Chantrel a indiqué qu’une soixantaine d’écrivains du Mali, des autres pays d’Afrique et du monde, prendront part à la 6e édition. Elle a ensuite mis l’accent sur les grandes conférences qui seront animées par des personnalités du monde de la littérature francophone comme Jacques Chevrier, Eddy Harris, Alain Mabanckou.

Elle a aussi levé le voile sur les thèmes des cafés littéraires : Demain l’Afrique, le pouvoir de la parole, les chemins de l’exil, banlieue noire et paroles de rue.

Le grand débat de cette année, qui porte sur le thème “Pour une littérature-monde en français”, aura lieu au Centre culturel français, le 24 novembre à 16 heures et sera animé par de grands noms comme Moussa Konaté, Michel Le Bris, Alain Mabanckou, Abdourahmane Waberi, Jean Noël Pancacrazy, Jean Rouand, Fabienne Kanor et Gary Klang.

Assane Koné

21 novembre 2006.