Partager


Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, abritera du 24 février au 3 mars 2007, la 20ème édition du Fespaco. Selon les vœux des responsables du festival, le Mali, terre de cinéma, sera l’invité d’honneur de cette édition. Au cours d’une conférence de presse organisée hier au Centre national de la cinématographie du Mali (CNCM), Moussa Ouane, directeur du CNCM a estimé que le Mali sera fin prêt pour relever le défit.

« Notre pays, à travers son cinéma, est l’invité d’honneur de la 20ème édition du fespaco. Depuis cette invitation, nous avons mis sur pied des commissions de travail afin de réussir la participation malienne« .

C’est en ces termes que Moussa Ouane a introduit la conférence de presse. Selon lui, en collaboration avec toutes les structures nationales, le CNCM dans le cadre de la rétrospective du cinéma malien prévue au cours de la 20ème édition du fespaco, a dressé une liste de douze films : dix longs métrages et deux courts métrages.

Les dix longs métrages sont : Baara de Souleymane Cissé, Guimba de Cheick Oumar Sissoko, Faraw de Abdoulaye Ascofaré, Ta Dona de Adama Drabo, Finyé de Souleymane Cissé, Kabal de Assane Kouyaté, Falato de Mamo Cissé, Yeleen de Souleymane Cissé, Tiefing ou le dernier rempart de Djibril Kouyaté et Demain à Nanguila de Moussa Sidibé. Les deux courts métrages qui seront présents à Ouagadougou sont : La geste de Ségou de Mambaye Coulibaly et L’enfant Terrible de Kadiatou Konaté.

En plus de cette liste de films pour célébrer la rétrospective du cinéma malien au fespaco 2007, le directeur du CNCM a levé le voile sur la liste des films maliens proposés pour la compétition. Ce sont : Inch’Allah de Moussa Ouane du CNCM, Dou de Boubacar Sidibé (ORTM), Kadi la fille de Madou de Aminata Dicko (Brico Films), Wasaden “les élus” de Mamadou Cissé (Farafina Dambé), Le casting de Alou Konaté (CNCM), le commissaire Balla (CNCM), Kokadjè de Adama Drabo (CNCM), Le Chaud de Ousmane Diadié Touré (Kora films), Ouassa la photographie de Youssouf Cissé (Films Cissé), Nyaminakaden de Youssouf Cissé (Film Cissé), Les Berges de Nyamina de Youssouf Cissé (Films Cissé). Mieux, en plus de ces films, contrairement à l’édition précédente où le Mali était absent à la compétition des films longs métrages, cette année, notre pays sera présent avec “Faro”, la reine des eaux de Salif Traoré.

Outre la programmation de films maliens à la 20ème édition du fespaco, le directeur du CNCM a indiqué que son service saisira cette occasion pour expliquer toutes les évolutions en cours au Mali en matière de cinéma. Il a révélé à l’auditoire deux grands projets qui doivent incessamment voir le jour sous l’égide du CNCM : la codification de notre histoire à travers des films et la création d’un studio école équipé en matériel ultra moderne.

Moussa Ouane a indiqué que ce centre sera mis à la disposition des jeunes africains qui ont des projets de films. Mais pour marquer la présence malienne pendant le festival, le directeur a annoncé l’organisation d’une exposition photos et une exposition de costumes de cinéma.

Notre pays ayant une bonne renommée sur le plan musical, le CNCM a décidé de faire le déplacement de Ouagadougou avec des artistes musiciens maliens pour l’organisation d’une émission “Top étoiles” spéciale sur le site du festival.


Assane Koné

08 février 2007.