Partager


Un drame permanent

Il y a des millions de femmes qui fument dans le monde . Et notre pays, situé au coeur de l’Afrique de l’ouest, n’est pas épargné par ce phénomène, car au jour d’aujourd’hui, le nombre des fumeuses s’accroit au Mali, parce que la consommation de la cigarettes est favorisée et encouragée à des fins purement commerciale et puisque ces cigarettes sont illégalement vendues à travers le pays.

Il est inadmissible qu’une femme se mette a fumer quand on sait que, le tabac est tenu pour responsable de quelque 3 millions de décès chaque année, dont près d’un million de femmes, chiffre qui reflète l’évolution de la situation eu égard au tabagisme féminin.

Quelles sont les femmes et filles qui fument?

Les femmes ou filles qui fument sont des femmes instruites et de milieu aisé. Les filles qui fument fréquentent des milieux ,comme les boites de nuit, les bars. La plupart d’entre elles sont des professionnelles du sexe. Ces femmes et jeunes filles qui fument, prennent toutes de l’alcool. Souvent elles déclarent que le fait de fumer les aide à faire face à la tristesse, au chagin, à la colère et la frustration.

D’après ces femmes et jeunes filles, le seul moment de paix et de repos et agréable de la journée consiste, pour elles, à allumer une cigarette et à boire une tasse de café ou de l’alcool. Ce comportement peut se trouver renforcé par l’environnement, à travers la fréquentation des amis qui fument, l’existence de zones pour fumeurs, la publicilité faite aux produits du tabac, les pressions sociales et la démission des parents de leur responsabilité parentale.

Age de la première cigarette
Bien que certains aient fumé leur première cigarette lorsqu’ils étaient encore enfants, la majorité des fumeurs ne commencent qu’à l’adolescence, et la plupart des filles s’initient à la cigarette à un âge compris entre 10 et 14 ans. Celles qui, après avoir fumé de temps à autre, se mettent à fumer régulièrement, continueront vraisemblablement lorsqu’elles atteindront l’âge adulte.

En outre, l’adolesence est souvent une période de rébellion et le tabac fait partie des comportements à risque qui peuvent tenter les jeunes filles. La cigarette est souvent associée à l’alcool et à la drogue, ainsi qu’à l’activité sexuelle.

Pour freiner ce phénomène, l’enjeu doit être double : mettre fin à l’escalade rapide de la dépendance à l’égard du tabac, qui se manifeste actuellement dans bien des domaines et mieux arriver à réduire la prévalence et l’intensification du tabagisme au sein de la population féminine.

Il est temps que les femmes et les filles prennent conscience du danger du tabagisme féminin, car les jeunes qui fument sont plus vulnérables aux infections des organes de reproduction et peuvent être moins fécondes.

Mariétou KONATE

31 Mars 2008