Partager

Dans nos sociétés d’antan, une fois qu’une femme était donnée en mariage, elle se consacrait uniquement à son seul mari, afin de sauvegarder sa dignité et celle de sa famille. Mais tel n’est plus le cas de nos jours, car bon nombre de femmes mariées n’ont plus “froid aux yeux”, quand il s’agit de poser des d’infidélité. Toute chose qui ne fait guère honneur aux autres femmes du pays.

On dit souvent que l’apparence est aussi trompeuse qu’elle n’est point pas la réalité. C’est pourquoi on voit des femmes qui ont l’air de bonnes mères ou de fidèles épouses. Mais la réalité est tout autre. Aussi, à ce sujet, bien des questions tarabustent les esprits.


Des raisons et effets de l’infidélité

Qu’est-ce qui pousse donc ces femmes à commettre des actes d’adultère, étant pourtant mariées? Est-ce parce que leurs maris n’ont pas les moyens pour subvenir à leurs besoins? Ou est-ce un “simple” plaisir pour elles, de s’adonner au péché de la chair? Ou est-ce un moyen pour elles, d’obtenir vite de l’argent?

A l’heure actuelle, en longueur de journée, et partout où l’on passe, on assiste à des scènes d’adultère dans la Capitale : dans la rue, dans les lieux de travail, dans les endroits mal famés…

Dans les bureaux, certaines secrétaires ou assistantes de direction ne font que se livrer à des scènes et autres ruses en vue de provoquer leurs patrons et les attirer vers elles.

Et très souvent, leur vœu se réalise. Et là, elles mettent tout en œuvre pour finir tardivement leur boulot, rien que pour rester seules avec le patron.

Certaines femmes ne font que se promener de servcie en service, en se faisant pour des commerçantes. mais c’est surtout pour draguer des hommes partout où elles passent et vendre plutôt leur corps.

Pourquoi cette débauche des femmes? C’est parce qu’elles obtenir tout que possèdent les femmes dites “battantes”, c’est-à-dire argent, beaux habits, bijoux en or et autres fortunes. “Si tu tiens à obtenir tout cela, alors que tu ne travailles pas, et que ton mari n’a pas les moyens de te l’offrir, tu es bien obligée de passer par d’autres chemins, même s’ils peuvent nuire à ta dignité”, constate une femme, amère.

C’est pourquoi certaines vieilles personnes soutiennent que “celui qui est issu d’une race noble n’en saurait être indigne”. Certaines grandes dames de la place font partie de cette race, qui évoluent déjà dans le monde de la politique, de l’entreprenariat, du commerce (le vrai), etc.

Il faut que les femmes qui pratiquent ces actes d’infidlité prennent conscience : cette pratique n’arrange personne, ni elles, ni leurs époux (les pauvres !), ni le pays. Car l’infidélité contribue à la propagation des Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) et le VIH-SIDA.

Or seule la fidélité dans le couple (entre autres gardes-fous) peut aider le pays à gagner son combant contre ce mal du siècle.

Un incroyable cas d’infidélité

Incroyable, mais vrai, puisque le cas s’est passé il y a quelques mois dans la Capitale. Une dame malienne de 52 ans résidant en France et de surcroît, légalement mariée en France, était rentée au bercail et s’était… remariée à un jeune homme déjà marié dont l’épouse est âgée de 25 ans, soit la moitié de l’âge de ladite dame de France.

Ce drôle de mariage avait été célébré, plutôt “ourdi“ à l’insu de la jeune épouse de 25 ans. Mais grâce à sa vigilance, cette dernièreest parvenue à découvrir le pot aux roses, en prenant contact avec une ONG de la place dont le but est la défense des droits des femmes. C’est donc grâce à l’intervention de cette ONG que la “nouvelle …marrie” (la dame de France de 52 ans) et son prétendu époux (le jeune homme) ont été traînés à la Police.

Force est de reconnaître que dans ce monde ici-bas, les jours succèdent, mais ne se ressemblent pas, tant le chagrin et la triestesse peuvent, à tout moment, céder la place à la joie et au bonheur, et… vice-versa.

C’est au regard de cette évidence que les femmes doivent positivement changer, sur le plan du comportement, quand on sait que de nos jours, l’infidélité dans les foyers conjugaux est devenu un phénomène dangereux, surtout avec ce monde actuel.


Mariétou KONATE

26 Janvier 2009