Partager

Le poste d’entraîneur des Aigles du Mali est pour le moment vacant. Pour combler ce vide, la Fédé-ration malienne de football (Feamafoot) vient de lancer un dossier d’offres d’emploi d’entraîneur pour l’équipe nationale. Déjà, cinq postulants se sont déclarés pour prendre les rênes des Aigles : le Nigérian Stephen Keshi, ancien sélectionneur du Togo, les Français Jean Cavalli, ancien joueur d’Ajaccio et ancien sélectionneur des Fennecs d’Algérie, Michel Dus-suyer et Patrick Neveu tous deux anciens sélectionneurs du Syli national de Guinée et le Portugais d’origine capverdienne Carlos Alhinho, ancien joueur du Benfica de Lisbone et ancien sélectionneur des Palancas Negras d’Angola.

L’on apprend que tous ces techniciens ont déjà déposé leurs dossiers de candidature à la fédération et on note que le Nigérian Stephen Keshi qui se trouve à Bamako depuis mardi, a déjà rencontré le président de la Fédération malienne de football Salif Keita, alias Domingo. “Keshi est venu soutenir son dossier tout simplement. Sinon rien n’est encore conclu. Selon lui-même, c’est la meilleure façon de défendre sa candidature. Pour l’instant, rien n’a été conclu. Le comité exécutif entend examiner à fond tous les dossiers, si possible discuter de vive voix avec les intéressés sur les détails et les attentes du football malien”, a déclaré un responsable de la fédération malienne de football.

Qui donc présidera aux destinées des Aigles du Mali ? Difficile à le dire. Mais, il est à noter que la tâche ne sera pas facile pour celui qui sera retenu par la fédération et le département des sports. Car, il lui faudra faire un sérieux toilettage pour faire oublier aux Maliens le triste souvenir de la CAN Ghana 2008. Cela passe par une campagne réussie des éliminatoires combinées CAN /Coupe du monde 2010. A trois mois seulement du début de ces nouvelles échéances, la mission du nouvel entraîneur des Aigles sera ardue.

Le Nigérian Stephan Keshi qui a réussi à qualifier le Togo pour la CAN et le Mondial 2006, pourra-t-il réussir là où Jodar a trébuché ? Patrick Neuveu qui a été limogé par la fédération guinéenne de Football pour mauvais résultats lors de la qualification Can MTN 2008- Ghana sera-t-il à la hauteur des attentes du public sportif malien ?.

Quant au Capverdien Carlos Alhinho, l’on sait qu’il a joué au Benfica, au Sporting Lisbonne, au FC Porto et plus tard en Espagne puis en Belgique. Par la suite, il a offert ses services en tant qu’entraîneur à la sélection nationale d’Angola et à différents clubs. Il est actuellement entraîneur du club Al-Ahli au Qatar. Mais, cela est-il suffisant ?

Titulaire du DEF et du certificat de formateur, Michel Dussuyer était à la recherche d’un poste, après avoir vécu une expérience intéressante à la tête de la sélection nationale de Guinée. Que pourra-t-il faire avec les Aigles?

En attendant de connaître celui qui succédera à Jodar, il faudrait noter que le changement d’entraîneur, à lui seul, ne suffit pas pour relancer notre sport-roi. Il faudrait qu’il y ait des états généraux pour que les différents acteurs se soient mis devant leurs responsabilités et s’engagent véritablement à travailler de concert.

Bruno Loma

10 mars 2008