Partager

Suite à la publication de notre article dans Le Reporter de la semaine passée (N°185), titré : «Crise à la Femafoot/encadrement des Aigles du Mali : Le gouvernement ne doit rien à Alain Giresse», nous avons reçu une «précision» de Boucary Sidibé dit Kolon. Le vice-président de la Femafoot, chargé des Equipes nationales, s’est senti visé par ce passage : «…Et il ne serait plus en odeur de sainteté avec le vice-président chargé des Equipes nationales, Boucary Sidibé dit Kolon, qui est pourtant à l’origine de son retour au Mali». Il a tenu à apporter cette précision. «Je tiens à vous préciser que je n’ai aucun problème avec M. Giresse… En dehors de l’Equipe nationale, nous sommes de bons amis. Rassurez-vous donc, nous entretenons les meilleures relations du monde», nous a-t-il assuré par un coup de fil tôt le vendredi 15 janvier 2016.
À notre tour de rassurer M. Sidibé que nous n’avions aucunement l’intention de nuire à sa personne ou à ses relations avec le sélectionneur national des Aigles du Mali. Ayant tout fait pour le joindre afin d’avoir sa réaction, on nous avait fait savoir qu’il était en déplacement à l’extérieur. C’est pourquoi nous avons pris la précaution d’utiliser le conditionnel dans cette partie de notre article parce que nous n’étions pas parvenus à écouter sa version. Si cela peut assurer les uns et les autres, notre plume n’est au service de personne et elle n’est dressée contre personne ! Elle est juste au service de notre patrie, du sport et de l’olympisme au Mali, ainsi que de nos convictions !

Moussa BOLLY

Le Reporter du 19 Janvier 2016