Partager

Notre article du lundi 12 mai dernier intitulé : « Blatter veut-il mourir président de la FIFA ? » a créé une véritable panique au sein de la Fédération Malienne de Football.

En réaction à cet article l’instance dirigeante du football malien nullement citée a pondu une correspondance dont la seule motivation est de se faire passer pour l’avocat du diable. Dans notre article, nous donnons notre point de vue dans le cadre d’un probable cinquième mandat que le président de la FIFA, Joseph Blatter veut briguer à partir de 2015.

Pour ce faire, nous dénoncions tout simplement le fait que le président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) Joseph Blatter et le président de la Confédération Africaine de Football (CAF) Issa Hayatou veulent s’éterniser à leur poste, après plusieurs mandats.

Malheureusement, la Fédération Malienne de Football sous la houlette de l’Inspecteur général, Boubacar Baba Diarra dont nous ignorons quelle mouche a piqué a cru bon de se faire passer aux yeux du monde comme le laudateur de Blatter et Hayatou en faisant étalage des différents projets financés par la FIFA au Mali.

Comme si, après le départ de Blatter de la FIFA ou de Issa Hayatou de la CAF, le football malien s’arrêterait de vivre. C’est un véritable griottisme du patron de la Fédération Malienne de Football. L’instance dirigeante du football malien aura mieux à gagner en apportant des résultats au football malien qu’en faisant les yeux doux disons des courbettes à Blatter ou Hayatou.

A.B. HAÏDARA

L’Indépendant du 20 Mai 2014.