Partager

La Fédération malienne de football, en partenariat avec la Fifa, a organisé un stage de recyclage à l’intention des arbitres d’élite et assesseurs d’arbitres du Mali. Le stage s’est déroulé entre les 03 et 09 décembre 2012 au centre Ousmane Traoré dit Ousmane bleni de Kabala.

Le stage de formation a commencé par un test physique pour détecter les arbitres qui sont aptes à faire part du lot retenu pour la saison. Après les épreuves de course, le bilan enregistré est plutôt encourageant car sur les 31 arbitres concernés, il n’y a eu que deux échecs. Il s’agit de Oumar Traoré et Founéké Fofana. Cependant, Koman Coulibaly et Ousmane Karembé (arbitres centraux) et Bala Diarra (arbitre assistant) n’ont pas participé à cette première épreuve. La raison est que ces trois hommes viennent juste de participer à un cours pour arbitre d’élite au Caire en Egypte où ils ont couru, il y a seulement 3 jours. A l’issue de ce stage, ils ont été considérés comme aptes.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par M. Boubacar Touré, 3e vice président de la Fédération malienne de football. Dans son allocution, il a souligné que la Fédération malienne de football, depuis 4 ans, organise des stages de ce genre. Cette année, en dépit des difficultés enregistrées, elle entend pérenniser cet acquis avec l’organisation de cette session. Selon lui, les arbitres sont les détenteurs de la vérité en matière de football. Pour finir, M. Touré a affirmé que la formation des arbitres est un des programmes-phares du bureau exécutif de la Fédération malienne de football.

Quant à M. Sidi Bekaye Magassa, chargé des questions d’arbitrage à la Fémafoot, cette formation a été rendu possible et s’étalée sur 5 jours, grâce à l’appui de la Fifa. La première formation qui a eu lieu au stade du 26 mars de Bamako, a concerné les formateurs. Sidi Bekaye Magassa a indiqué que cette formation va permettre aux arbitres non seulement de servir le pays, le continent africain, mais aussi le monde. Pour finir, il a lancé un appel aux deux arbitres malheureux d’accepter leur situation, comme doit faire un joueur après avoir reçu un carton. Le coût total de la formation est estimé à environ 5 millions de Fcfa.

Yacouba TANGARA

Le Prétoire du 10 Décembre 2012