Partager

Le Fonds d’appui aux moteurs du changement (Famoc), composante du programme pays 2017-2022 du Royaume de Danemark au Mali, a officiellement lancé son premier appel à proposition de projet, lundi dernier à Bamako. Par ce fonds, le Royaume de Danemark compte apporter son soutien à la jeunesse malienne dans le cadre de la promotion de la paix et la réconciliation, d’appui à la décentralisation et du développement du secteur privé.

Avec un fonds de 320 millions de F CFA et sur une période de 5 ans, le Danemark, à travers son ambassade au Mali, veut apporter sa contribution à l’amélioration de la paix, la citoyenneté et de la bonne gouvernance dans notre pays. C’est dans cette optique qu’il vient de lancer en début de la semaine l’appel à proposition de projet dans le cadre du Famoc. L’objectif du Famoc est de promouvoir une société malienne plus pacifique, résiliente et respectueuse des droits humains.
Cet appel à proposition de projet doit porter sur trois thématiques à savoir, la coexistence pacifique, la consolidation de la paix et de la réconciliation, l’appui à la décentralisation et le développement du secteur privé.

En plus des trois bénéficiaires présélectionnés du guichet A, les postulants à cet appel à proposition de projet concerne trois guichets (B1, B2 et C) qui sont définis en fonction de la durée et du plafond des subventions demandées. « Le Guichet B1 doit durer 2 ans et est subventionné de 70,5 millions de F CFA à 132, 750 millions de F CFA et B2 qui doit s’étaler sur un an bénéficie d’une subvention de 17, 700 millions F CFA à 70, 499 millions F CFA. Quant au guichet C, il est subventionné de 5 millions de F CFA à 17, 699 millions F CFA pour une durée de six mois », a précisé Seybou Traoré, chargé de projet au Famoc.

Les médias ne sont pas oubliés par le Famoc. « Le Famoc cible également les médias qui peuvent jouer un rôle de premier plan dans la promotion de la citoyenneté active, de la gouvernance inclusive, des droits humains et de la prévention contre l’extrémisme violent », a-t-il annoncé.

Le choix des jeunes par le projet s’explique, selon la première secrétaire à l’Ambassade du Royaume de Danemark, Julie Hannibal, par le rôle primordial qu’ils peuvent jouer dans le développement du pays.

Pour le chargé de programme de l’ambassade du Royaume du Danemark, Boukary Sangaré, ce projet est fait pour promouvoir le leadership jeune afin de permettre à ceci de regagner la place qui est la sienne dans une société malienne toujours dominée par la vieille génération.

Les soumissionnaires des guichets B1 et B2 ont jusqu’au 24 septembre 2018 pour déposer leurs projets. Quant au guichet C, le dépôt des projets sera arrêté à partir du 17 septembre.

Youssouf Coulibaly

L’indicateur du Renouveau du 31 Août 2018